Partie de campagne, épisode 17 : mises à dure épreuve, les cordes vocales d'Emmanuel Macron vont mieux

DirectLCI
UN AUTRE REGARD SUR LA CAMPAGNE - Chaque semaine, Pierre Grange - journaliste à TF1 - vous propose un regard différent sur la campagne, ou plutôt les campagnes politiques en cours : primaire à droite, compétition à gauche... Avec nos images jamais vues, découvrez "Partie de campagne".

Le candidat d’En marche s’égosille à nouveau après ses éclats de voix dans son meeting parisien. À Bordeaux, il part convaincre les électeurs d’Alain Juppé et en Guadeloupe, il chante à tue-tête en dansant le zouk. François Fillon, lui, revient sur sa réforme de la sécurité sociale et intègre les centristes. À gauche, Manuel Valls se fait prendre à partie sur le 49.3, Arnaud Montebourg s’adresse aux réfugiés syriens dans un anglais approximatif et Benoît Hamon s’amuse en réclamant un prêt à Emmanuel Macron pour louer des salles de meeting plus spacieuses. 

En vidéo

Emmanuel Macron : "En Marche n'a pas vocation à s'inscrire dans une primaire"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter