Partie de campagne, épisode 21 : François Fillon dans un simulateur de vol avec Alain Juppé : "On va se crasher"

DirectLCI
La dernière grande inconnue de la course à la présidentielle sera levée dimanche : le nom du candidat du Parti socialiste. Mais la morale de cette semaine, à gauche comme à droite, c'est surtout que cette élection 2017 ne se passe décidément comme aucune autre.

François Fillon en visite à Bordeaux se met en scène avec son ancien concurrent à la primaire de droite. Dans un simulateur de vol, il lâche : "On va se crasher", et Alain Juppé de lui répondre : "Attention, nous sommes dans le même appareil". Tout sourire, le maire de Bordeaux ajoute à la presse : "Il faut toujours soutenir ses amis dans la tourmente". Deux jours plus tard, perfide, il évoque l’hypothèse du remplacement de François Fillon.

 

À gauche, Benoit Hamon remplit ses dernières salles de meeting et confiant pour le second tour, lance un appel à Jean-Luc Mélenchon. "Non, ca n’arrivera pas", a répondu  sèchement le candidat de la France insoumise. 


Pendant ce temps-là, Manuel Valls reprend le slogan d’Arnaud Montebourg, le "candidat de la feuille de paie" et assure qu’avec son adversaire, le PS restera dans l’opposition pour très longtemps. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter