"Pas de dîners entre amis" : mis en cause pour des réceptions fastueuses à l'Assemblée, François de Rugy s'explique

Politique

Toute L'info sur

Affaire Rugy : le ministre de l'Écologie poussé à la démission

RÉPONSE - François de Rugy, mis en cause par Mediapart au sujet de repas fastueux organisés du temps où il était président de l'Assemblée nationale, s'est défendu ce mercredi avant le compte-rendu du Conseil des ministres. Avant de publier un texte sur sa page Facebook, dans lequel il anticipe de nouvelles révélations.

François de Rugy, alors président de l'Assemblée nationale, et son épouse ont multiplié les dîners fastueux à l'Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018, assure Mediapart, ce mercredi.  "Un travail de représentation" assumé par le ministre de l'Ecologie, comme il l'a fait savoir dans un premier temps auprès du site. 

Réagissant à la publication plus tôt de documents, photos et témoignages à l'appui, faisant état d'une dizaine de ces dîners dans les murs de la résidence du président de l'Assemblée, entre octobre 2017 et juin 2018, le ministre de la Transition écologique est intervenu en préambule du compte-rendu du Conseil des ministres : "Il n'y a pas eu de dîners entre amis qui auraient été organisés sous ma présidence à l'Hôtel de Lassay et financés par l'Assemblée nationale", a démenti François de Rugy, comme une réponse également à la députée Delphine Batho. 

Lire aussi

Des moments aussi de contact avec la société civile"- François de Rugy

"C'était des dîners de travail informels avec des personnes qui ont des relations avec une autorité politique", s'est également défendu François de Rugy.

Dans ces "fonctions de président de l'Assemblée nationale", "il est évident qu'on est amené à avoir des moments de représentation, des moments aussi de contact avec la société civile sous des formes qui peuvent être extrêmement diverses", a pour sa part expliqué la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, à l'issue du Conseil des ministres. 

Sur Facebook, de Rugy apporte des éléments de réponse

Dans la nuit de mercredi à jeudi, François de Rugy a publié sur son compte Facebook "l'intégralité des éléments de réponse" apportés lundi soir à Mediapart. "Les questions portaient sur des dîners effectués à la présidence de l'Assemblée nationale ainsi que sur des travaux de rénovation et d'aménagement réalisés dans l'appartement de fonction que j'occupe au ministère", a-t-il précisé.

Préférant manifestement prendre les devants de nouvelles révélations, le ministre a ainsi publié des mails relatifs aux devis de travaux pour l'appartement de fonction qu'il occupe au ministère de la Transition écologique réalisés à partir de novembre 2018. "Je le réaffirme enfin avec force, face aux attaques qui me sont faites, je n'aurai qu'une seule défense : les faits présentés en toute transparence. Le reste n'est qu'insinuations alimentées par une source anonyme et malveillante", a terminé François de Rugy.

Batho demande sa démission

L'ancienne ministre de l'Ecologie de François Hollande a demandé mercredi la démission de François de Rugy, jugeant "moralement inacceptables" les "dîners privés fastueux" donnés par le ministre de la Transition écologique à l'Hôtel de Lassay lorsqu'il était président de l'Assemblée. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré mercredi que François de Rugy, conservait "bien évidemment la confiance" du Président et du Premier ministre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter