Pass sanitaire : une troisième dose de vaccin sera-t-elle obligatoire pour le conserver ?

Après des débats houleux, le pass sanitaire prolongé 9 mois

SANTÉ - Le gouvernement réfléchit à la possibilité de conditionner la validité du pass sanitaire à l'injection d'une troisième dose de vaccin chez les personnes éligibles.

Alors que l’Assemblée nationale vient de donner son feu vert à la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu'à l'été, le gouvernement insiste sur l’importance de la troisième dose du vaccin. Elle est "fondamentale" pour les plus fragiles, les plus de 65 ans et les personnes malades, a estimé Olivier Véran. Le ministre de la Santé estime qu'"à terme, 22 millions de nos concitoyens sont appelés à recevoir ce rappel". Mais pour l'instant selon le gouvernement, sur les 6 millions de personnes éligibles, seules 2 millions ont reçu leur troisième dose.

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Aussi, pour que la vaccination continue d’être efficace, l’exécutif n’exclut pas de conditionner le maintien du pass sanitaire à la réalisation de cette troisième dose. Mercredi à l’issue du Conseil des ministres, interrogé sur l’intégration d’une troisième dose dans le schéma vaccinal des plus de 65 ans et des plus fragiles et l’obligation d’y recourir pour conserver un pass sanitaire valide, Gabriel Attal a confirmé que "c’est une piste qui fait son chemin". "Aucune décision n’est prise à ce stade", et "c’est bien l’avis, la recommandation des autorités sanitaires" qui la guidera, a-t-il indiqué. 

Lundi après sa rencontre avec le pape François, Jean Castex avait déclaré : "Les conditions pour bénéficier du pass sont fixées par la HAS (Haute Autorité de Santé). À la HAS de nous dire si nous devons ou non étendre l'éligibilité du pass à la troisième dose ? L'avis est sollicité." Mais auprès de BFMTV, Matignon avait temporisé, expliquant que la question allait "être soumise à l’arbitrage du président de la République et du Premier ministre. Puis, si c’est validé, il faudra un avis de la HAS et du Conseil scientifique".

Des pays conditionnent déjà la validité du pass sanitaire à la réalisation d'une 3e dose

Mercredi, une source gouvernementale a expliqué à TF1 et LCI que ce n’était "pas à la Haute Autorité de Santé de s’exprimer sur les conditions de mise en œuvre du pass sanitaire. C’est d’abord au Conseil Scientifique et au Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale d’Alain Fischer de donner un avis sur la question, puisque c’est une question qui ne relève pas uniquement du sanitaire. Puis, une fois qu’il se seront exprimés, la HAS sera sollicitée pour 'valider' le dispositif."

Lire aussi

Plusieurs pays conditionnent déjà la validité du pass sanitaire à la réalisation d'une troisième dose, comme Israël ou le Maroc. Si six mois après la fin d'un parcours vaccinal complet les ressortissants ne se refont pas vacciner de nouveau, leur pass devient obsolète. En Chine également, plusieurs provinces ont mis en place une campagne de rappel pour la population âgée de plus de 18 ans et déjà totalement vaccinée depuis au moins six mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.