"Passe d'armes entre Estrosi et Valls" au sujet de l'antiterrorisme

Politique
Christian Estrosi a fait allusion, à l'Assemblée nationale, d'un attentat qui aurait été déjoué à Nice, selon des informations donnée dans la presse. Manuel Valls lui a répondu qu'il n'y avait pas de mensonge d'Etat. "Pour le Premier ministre c'est une façon de dire que les services de police travaillent mais qu'il n'est pas question d'en parler sur la place publique", estime Frédéric Delpech du service politique de LCI.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter