Patrick Balkany fait voter une hausse de 56 % de son salaire de maire de Levallois-Perret

Politique

RALLONGE - Grâce au vote du conseil municipal, ce mercredi, le maire (LR) de la commune commune des Hauts-de-Seine retrouve la rémunération maximale à laquelle il a le droit. Les autres élus municipaux, eux, verront en conséquence leurs revenus diminuer.

Si cette augmentation répond aux critères imposés par la loi, elle n'est pour autant pas passée inaperçue. Lors du Conseil municipal de Levallois-Perret ce mercredi, Patrick Balkany a fait voter la hausse de 56% de son indemnité de maire. Dans le détail, l’élu levalloisien (LR) qui n'est plus député depuis 2017 en raison du non-cumul des mandats, vient en effet d'obtenir la revalorisation de son traitement en adéquation avec le plafond autorisé pour les villes entre 50.000 à 99. 999 habitants. 

Lire aussi

Objectif ? Compenser le coup de rabot qui s'était imposé à lui en 2014. Pour rappel, l'élu, qui était alors maire et député, avait dû réduire son indemnité pour être en règle avec la loi sur le non-cumul plafonnant la rémunération totale à 8272 euros, précise Le Parisien qui a relayé l'information ce jeudi. 

Moins 76 euros pour ses adjoints

"L’indemnité de base d’un député étant de 5600 euros, Patrick Balkany avait donc dû revoir son indemnité de maire à la baisse pour être dans les clous", souligne le quotidien. Celui qui percevait 4257 euros en tant que maire avait donc été contraint d'abaisser son salaire à 3075 euros bruts après les dernières élections municipales, la différence ayant été reversée à ses treize adjoints. En conséquence, après le vote de mercredi, ces derniers verront la rallonge qui leur avait été accordée depuis lors, à savoir 76 euros, retourner dans l'enveloppe du seul maire. 

En vidéo

Les salaires en hausse en 2018

"Alors qu'il touche sa retraite de député à taux plein, Patrick Balkany décide d'augmenter son salaire de 56 % au détriment des élus du conseil municipal", résumé Arnaud de Courson, élu d'opposition, invité à réagir par le quotidien. Si la retraite moyenne d’un député s’élève à 2675 euros,  d’après les statistiques de l’Assemblée nationale, celle-ci "n’a aucun rapport avec l’indemnité de maire", a d'ores et déjà rétorqué Patrick Balkany.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter