"Fatigué par les frondeurs du précédent quinquennat" : comment le député Patrick Vignal (REM) justifie son absentéisme

"Fatigué par les frondeurs du précédent quinquennat" : comment le député Patrick Vignal (REM) justifie son absentéisme

Politique
DirectLCI
ABSENTÉISME - De nombreux députés sont pointés du doigt pour leur manque d'assiduité à l'Assemblée nationale. En ce début de mandature, Patrick Vignal, ex-PS et désormais député REM de l'Hérault, en fait partie. n

Dans le cadre du projet de loi pour la vie démocratique, Damien Abad, député LR, a déposé un amendement qui prévoierait une rémunération des députés en fonction de leur assiduité à l'Assemblée. Si cet amendement était voté, son collègue Patrick Vignal et quelques autres verraient leur fiche de paye de fin de mois réduite à peau de chagrin. 

En effet, ce dernier n'a encore été vu ni dans l'hémicycle ni en Commission des affaires culturelles, dont il est membre, depuis son élection au mois de juin. Ou plutôt sa réélection, puisque Patrick Vignal ne fait pas partie des 424 novices de l'Assemblée nationale. L'intéressé prétend pourtant, dans une interview accordée à 20 minutes, qu'il s'est rendu "deux fois dans l'hémicycle et une fois en commission" mais qu'il "n'a pas signé". 

Pour justifier son manque d'assiduité, le député de la 9e circonscription de l'Hérault évoque "la maladie et la fatigue". Elu sous l'étiquette PS en 2012, il déclare avoir été "fatigué par les frondeurs lors du précédent quinquennat"... Certains frondeurs, qui, eux, ne sont pas parvenus à se faire réélire en 2017 ont dû apprécier la petite pique de celui qui a obtenu l'investiture En Marche en 2017, avant d'être réélu avec 65% des voix. Sur son état de santé, Patrick Vignal rassure néanmoins : "Dans une dizaine de jours, je serai tout neuf !" Problème, l'Assemblée nationale interrompt ses travaux le 3 août... 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter