Peines automatiques pour les agressions de policiers : "Xavier Bertrand se trompe", répond Gérald Darmanin

Peines automatiques pour les agressions de policiers : "Xavier Bertrand se trompe", répond Gérald Darmanin

JUSTICE - Invité de LCI ce mardi, le ministre de l'Intérieur rappelle qu'une peine, automatique ou non, ne peut s'appliquer que si la personne a été reconnue coupable. Ce qui n'est pas le cas dans le procès de Viry-Châtillon.

Il devient de plus en plus clair qu'à un an pile du premier tour, la campagne présidentielle de 2022 est en train de débuter. Le ministre de l'Intérieur a répondu ce mardi, sur le plateau de LCI, à la proposition évoquée le matin même par le candidat Xavier Bertrand en réaction au verdict du procès des agresseurs de policiers, brûlés dans leur voiture, à Viry-Châtillon (Essonne). 

Le candidat déclaré pour 2022, président de la région des Hauts-de-France, a proposé sur Europe 1 le vote d'un texte constitutionnel permettant "une peine de prison automatique minimum d'un an non-aménageable" quand on "s'attaque à un policier, un gendarme, un pompier ou à un maire".

Lire aussi

"Il se trompe dans cette proposition. La peine plancher qu'il évoque n'aurait pas empêché le verdict de Viry-Châtillon, lui a répondu le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. C'est une proposition qui n'a pas d'intérêt [...]. Je préfère que Xavier Bertrand soutienne le président de la République dans sa tâche extrêmement courageuse. Je tends la main à tous ceux qui veulent aider le président de la République et qui pourraient l'aider demain. Xavier Bertrand en fait partie." 

Le garde des Sceaux très critique lui-aussi

Plus tôt dans la journée c'était le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti qui avait taclé Xavier Bertrand, sur Twitter, lui rétorquant : "Monsieur Bertrand propose donc une modification de la constitution pour envoyer en prison automatiquement toute personne interpellée sans preuve, ni procès. Aucun policier, aucun magistrat  n’acceptera de substituer le principe de la Justice à la logique de la rafle."

En vidéo

L'interview de Gérald Darmanin sur LCI

Ce qui a entraîné plus tard une clarification de Xavier Bertrand dans un message posté sur Facebook : "Je rappelle au ministre de la justice qu’une peine automatique minimale reste une peine, prononcée par un tribunal, au terme d’un procès équitable, dans le respect du contradictoire et sur la base d’un dossier et de preuves permettant d’établir les faits. La peine automatique minimale, c’est simplement la garantie que lorsque l’intéressé est jugé coupable, et si et seulement si le procès conclut à sa culpabilité." La campagne présidentielle 2022 est belle et bien lancée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Injecter le vaccin AstraZeneca sans limite d'âge : la France ferait-elle cavalier seul dans l'UE ?

Mérignac : une femme tuée, brûlée vive en pleine rue par son compagnon

Procès Lelandais : ses amis tentent de lui faire fendre l'armure

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.