Perquisition au domicile d’Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, pour des soupçons de corruption

Perquisition au domicile d’Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, pour des soupçons de corruption

JUSTICE - Le ministre Olivier Dussopt est accusé d’avoir reçu en cadeaux deux lithographies de la part de la Saur, une entreprise de gestion de l'eau, alors qu’il était maire d'Annonay.

Une perquisition a été réalisée par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales dans la résidence ardéchoise du ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt. Cette fouille intervient quelques mois après les révélations de Mediapart et l’ouverture d’une enquête du Parquet national financier pour des faits de "corruptions" et de "prises illégales d’intérêts". 

"Le parquet poursuit les vérifications qu'il souhaite faire. C'est normal et cela permettra de démontrer qu'il n'y a rien à me reprocher. J'ai restitué il y a plusieurs semaines les lithographies. Bien qu'il n'y ait rien de répréhensible, j'ai préféré les restituer pour clore cette polémique", s'est défendu Olivier Dussopt auprès de l'AFP.

Le ministre est accusé d’avoir accepté deux lithographies du peintre Gérard Garouste en janvier 2017 de la part d’un dirigeant local de l'entreprise Saur, spécialisée dans la gestion de l'eau. Alors maire d'Annonay, Olivier Dussopt négociait un contrat avec l’entreprise depuis 2016. Six mois plus tard, la mairie et l'entreprise officialisaient leur contrat. 

Lire aussi

En mai dernier, le ministre a indiqué que ce cadeau a été offert par "un ami", Frank Meneroux, l’un des dirigeants du siège local de l'entreprise. Il a ensuite reconnu que c'était "un cadeau de l'entreprise" offert lors d'une réunion avec ce responsable et un autre cadre de la Saur.

Secrétaire d’État à la fonction publique dans le gouvernement Philippe puis nommé ministre délégué aux Comptes publics dans le gouvernement Castex, il n’a pas déclaré les deux lithographies à la déontologue de l'Assemblée nationale comme il est normalement de rigueur pour les cadeaux de plus de 150 €. Le ministre explique qu’il "ignorait la valeur des deux tableaux". 

D’après Mediapart, une perquisition a également eu lieu dans les locaux de la Saur mardi et mercredi, mais la société n'a pas encore confirmé l'information, selon l'AFP. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - 33 morts en un jour dans des raids israéliens à Gaza, plus lourd bilan depuis lundi

EN DIRECT - Des restrictions aux frontières seront maintenues "au moins jusqu'à la fin de l'été", selon Clément Beaune

Démographie : pour "sauver le modèle français", Bayrou préconise une hausse de la natalité et de l'immigration

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.