Perquisitions, assignations à résidence, interpellations... Cazeneuve répond à ses détracteurs

Perquisitions, assignations à résidence, interpellations... Cazeneuve répond à ses détracteurs

Mardi, le ministre de l'Intérieur a tenu à préciser que les différentes mesures de l'État d'urgence s'appliquaient "dans le respect du droit". Concernant les échauffourées survenues avant la COP21, seuls "les individus violents" ont été assignés à résidence a-t-il déclaré. De son côté, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains, ne comprend pas comment ces militants d’extrême gauche "on pu arriver" sur la place de la République dimanche.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche

Marthe Villalonga, un amour caché pendant 50 ans

EN DIRECT - États-Unis : "Le voyage est loin d'être terminé", assure Trump à ses supporters

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Lire et commenter