Perquisitions, assignations à résidence, interpellations... Cazeneuve répond à ses détracteurs

DirectLCI
Mardi, le ministre de l'Intérieur a tenu à préciser que les différentes mesures de l'État d'urgence s'appliquaient "dans le respect du droit". Concernant les échauffourées survenues avant la COP21, seuls "les individus violents" ont été assignés à résidence a-t-il déclaré. De son côté, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains, ne comprend pas comment ces militants d’extrême gauche "on pu arriver" sur la place de la République dimanche.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter