Philippe Noguès, premier député frondeur à quitter le Parti socialiste

Philippe Noguès, premier député frondeur à quitter le Parti socialiste

DirectLCI
C'EST SON CHOIX - Le député socialiste du Morbihan a annoncé mercredi son intention de quitter un parti dans lequel il ne se reconnaît plus. Philippe Noguès assure toutefois qu'il continuera à "combattre la droite".

Frondeur, jusqu’au bout ? En désaccord avec la ligne du gouvernement, qu’il juge trop libérale, le député socialiste Philippe Noguès a annoncé mercredi, à Ouest-France , sa décision "irrévocable" de quitter le PS et le groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Il est ainsi le premier député frondeur à rendre sa carte du parti.

"L’espoir de transformer les choses de l’intérieur, que ce soit au sein du PS ou du groupe parlementaire à l’Assemblée, s’est peu à peu évanoui, explique-t-il, dépité, au Monde . Amer, il en veut à François Hollande : "Je ne [lui] reproche pas d’avoir raté une politique. Je lui reproche d’avoir été élu sur un projet qu’il n’a même pas essayé de mettre en place".

A LIRE AUSSI >> Au congrès du PS, frondeurs et aile gauche jouent les trouble-fête

D'autres députés socialistes sur le départ ?

Le PS en tant que parti n’est pas non plus épargné : "Je ne crois plus que le PS, en tant que structure politique, puisse être le moteur d’un nouveau départ", assure-t-il, tout en précisant qu’il se sent encore "socialiste". "Les partis politiques sont complètement épuisés". Et de déplorer : "Quant au législatif, il n’est plus qu’une chambre d’enregistrement".

"[J’ai fait] le choix de la liberté et de la loyauté à [mes] convictions”, assure-t-il, tout en se défendant d’entrer dans l’opposition : "Je soutiendrai les projets de loi qui me sembleront aller dans le bon sens et je continuerai à combattre la droite". Son départ peut-il faire des émules ? C’est fort probable, à en croire le Lab d’Europe 1 , qui explique que l’idée a déjà traversé la tête de plusieurs députés. Mais seul Philippe Noguès a pour l’instant franchi le Rubicon.

A LIRE AUSSI >> Sondage : les frondeurs du PS soutenus par la majorité des Français

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter