VTT, balade... : Brigitte et Emmanuel Macron remettent le fort de Brégançon au goût du jour

DirectLCI
REPOS - Le chef de l'Etat et son épouse passent le week-end au fort de Brégançon, dans le Var. C’est la première fois depuis son élection qu’Emmanuel Macron se rend dans cette résidence d’été des présidents de la République. Un court séjour avant d’envisager des vacances plus longues cet été.

Quelques jours de repos ne font de mal à personne… y compris lorsqu’on est président de la République. A l’instar de nombreux Français qui profitent des ponts du mois de mai pour souffler un peu, Emmanuel Macron s’accorde un week-end de détente au fort de Brégançon.


Le chef de l’État, son épouse Brigitte - et leur chien Nemo - sont installés depuis jeudi soir dans cette résidence présidentielle, située à Bormes-les-Mimosas. Vendredi, ils ont notamment effectué une sortie en VTT. Selon nos informations, aucune sortie publique n'est prévue ce samedi. 

Une résidence boudée ces dernières années

C’est la première fois qu’Emmanuel Macron se rend à Brégançon depuis son arrivée à l’Élysée. Il s’inscrit ainsi dans la lignée de ses prédécesseurs, qui ont tous passé quelques vacances dans ce fort acquis par la France au XVe siècle. La décision d’en faire la résidence d’été des présidents de la République a été prise par le général De Gaulle en 1968. Tous ses successeurs, sans exception, s’y sont rendus au moins à une reprise. En 1978, Valéry Giscard d’Estaing y a même donné une interview télévisée quelques semaines avant les élections législatives.


Si les présidents viennent avant tout à Brégançon pour se reposer, il n’est pas rare que certains en profitent pour recevoir, dans une ambiance plus conviviale, des personnalités politiques dans le but de tisser un lien qui dépasse le cadre protocolaire d’une rencontre à l’Élysée. C’est ainsi que François Mitterrand y reçut le chancelier allemand Helmut Kohl en août 1985. Ce pourrait être le cas également pour Emmanuel Macron. "Ce lieu de repos sécurisé permet de recevoir pour des entretiens bilatéraux ou des sommets, c'est une possibilité", confirme l'Elysée à LCI.


Si Georges Pompidou et Jacques Chirac appréciaient le charme des lieux, le fort de Brégançon a progressivement été boudé ces dernières années. Nicolas Sarkozy préférait se ressourcer dans la maison familiale de Carla Bruni, située au Cap Nègre, également dans le Var. De son côté, François Hollande, après un séjour lors de l’été 2012 au cours duquel sa compagne Valérie Trierweiler s'y était sentie harcelée par les paparazzis, avait décidé d’ouvrir les portes de Brégançon au public à partir de 2013. La présidence a toutefois conservé la possibilité d'en avoir ponctuellement l'usage. 

Prolongations cet été ?

Comme l’expliquait Le Figaro en septembre dernier, Emmanuel Macron aurait bien aimé goûter à la tranquillité de cette résidence dès l’été dernier. Mais François Hollande, juste avant de quitter l’Élysée, avait prolongé le statut touristique de Brégançon jusqu’en septembre 2017, rendant donc tout escapade impossible à organiser. 

En vidéo

La saga du Fort de Brégançon

L’envie d’Emmanuel Macron de découvrir les lieux va donc enfin pouvoir être assouvie. Quitte à prolonger ? Selon l'Elysée, Brégançon est "typiquement l'endroit où le Président pourrait rester l'été", bien que "rien ne soit décidé". Le fort, qui était jusqu'ici géré par le Centre des monuments nationaux, vient de passer sous la gestion directe de l'Elysée. 

En vidéo

Brégançon, La Lanterne, etc... : combien coûtent les palais de la République ?

Le site vient de subir des travaux de rafraîchissement. En l'absence du couple présidentiel, il restera ouvert au public. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter