Plainte contre Gérald Darmanin : "pas question" de s'interroger sur une démission du gouvernement, selon Nicole Belloubet

GOUVERNEMENT - La ministre de la Justice Nicole Belloubet a estimé, dimanche lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, qu'il n'y avait "pas de doute" sur le fait que Gérald Darmanin, qui fait l'objet d'une plainte pour viol, "puisse rester au gouvernement".

Le gouvernement reste solidaire de Gérald Darmanin. Alors que le ministre des Comptes publics fait l'objet d'une plainte pour viol dans une affaire remontant à 2009, et qu'il a démentie, l'exécutif réitère sa confiance en lui. 


Dimanche, lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, sa collègue, la ministre de la Justice Nicole Belloubet, tout en refusant de "prendre position sur une enquête préliminaire en cours", a estimé que la question d'une éventuelle démission du gouvernement n'était pas d'actualité. 


"Les règles sur le maintien d'un ministre ont été précisées par le Premier ministre, elles sont extrêmement claires", a indiqué la garde des Sceaux. Et d'ajouter : "Il n'y a pas de doute sur le fait que Gérald Darmanin puisse rester au gouvernement. La mise en examen est le seuil qui peut déclencher un départ, il n'est pas question de s'interroger sur le sujet aujourd'hui."

Un ministre "rigoureux" et "attentif"

Nicole Belloubet a en outre précisé que "comme collègue", le ministre de 36 ans était "très clair, très rigoureux, très attentif" dans ses relations avec les autres ministres. 


Plus généralement, la garde des Sceaux estime que le sujet pose la question de "la responsabilité des ministres". "Ils exercent des responsabilités, il faut qu'ils soient en mesure de conduire cette action."


La plainte contre Gérald Darmanin avait été déposée par une femme en juin 2017, mais elle avait été classée sans suite, la plaignante n'ayant pas répondu aux convocations des enquêteurs. Une lettre envoyée en janvier par cette même personne a été entraîné la réouverture de l'enquête. L'ancienmaire de Tourcoing a déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter