Plainte pour abus de faiblesse : Gérald Darmanin entendu par les enquêteurs

Politique
DirectLCI
ENQUÊTE - Le ministre de l’Action et des Comptes publics a été auditionné par la PJ parisienne dans le cadre d’une enquête préliminaire pour abus de faiblesse, a appris LCI de source judiciaire. La plaignante a affirmé s’être “sentie obligée” d’avoir des relations avec Gérald Darmanin, alors maire de Tourcoing. Le ministre a porté plainte pour dénonciation calomnieuse.

“Je suis tranquille, concentré sur mon travail de ministre”, avait réagi Gérald Darmanin à l’annonce de cette plainte pour abus de faiblesse. Pourtant, l’affaire s’invite dans son quotidien. Le ministre de l’Action et des Comptes publics a ainsi été entendu par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne le 12 avril dernier, a appris LCI de source judiciaire, confirmant une information du Point. Son avocat nous confirme également cette audition et précise que Gérald Darmanin a lui-même déposé plainte le 2 mars contre la femme qui l’accuse.


Une enquête préliminaire avait été ouverte après le dépôt de la plainte pour abus de faiblesse le 13 février. La plaignante l’accuse d’avoir profité de sa position de maire pour obtenir des faveurs sexuelles.

Par ailleurs accusé de viol

Dans un témoignage publié en février par Mediapart, cette habitante de Tourcoing (Nord), ville dont Gérald Darmanin a été maire de 2014 à 2017, affirmait s'être "sentie obligée" d'avoir des relations sexuelles avec lui pour obtenir un logement et un emploi. Après l’avoir sollicité en 2015, un échange de SMS se serait engagé, qui aurait débouché sur une relation sexuelle. Le ministre avait dénoncé une “nouvelle calomnie” après ces révélations. Il a d'ailleurs déposé plainte le 2 mars pour dénonciation calomnieuse, indique son avocat à LCI.

Le ministre est par ailleurs accusé de viol par une autre femme, Sophie Patterson-Spatz. Cette dernière a déposé fin février une nouvelle plainte à Paris pour qu'un juge d'instruction reprenne l'enquête, après le classement sans suite de la procédure mi-février. Reconnaissant la relation sexuelle, Gérald Darmanin assure qu’elle était consentie et a également déposé plainte pour dénonciation calomnieuse. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter