Plan de relance : où vont les 30 milliards d'euros dédiés à la transition écologique ?

Jean Castex a présenté ce jeudi le plan du gouvernement pour relancer notre économie. François Lenglet, notre spécialiste économie, s'est penché sur les futurs effets tangibles de ces mesures économiques.
Politique

ÉCONOMIE - Véhicules propres, rénovation écologique, transformation de l'agriculture : à quoi sont destinés les 30 milliards d'euros prévus par le plan de relance et destinés à accélérer la transition écologique ?

"Un pas de géant", une bascule "dans l'écologie de demain".  Sur les 100 milliards d'euros du plan de relance de l'économie, 30 sont donc consacrés à la transition écologique. Un tiers de l'enveloppe va donc bénéficier à verdir le plan de relance, à accélérer ce que certains appellent la relance verte. "C'est un pas de géant pour la transition écologique en France. Par sa cohérence, sa solidité, il nous fait basculer dans l’écologie de demain", s'est donc félicité la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili lors de la présentation de "France relance" ce jeudi 3 septembre.

La ministre a indiqué que ce plan soutenait "la transformation écologique de tous les secteurs qui sont fortement émetteurs de gaz à effets de serre", à savoir les transports, le bâtiment, l'énergie et l'industrie et l'agriculture. 

Lire aussi

En ce qui concerne le "verdissement" des transports, le gouvernement leur consacrera 11 milliards d'euros. Plus de la moitié sera allouée au transport ferroviaire, dont 4,7 milliards au fret. Un peu plus d'un milliard d'euros (1.2) sera consacré aux mobilités du quotidien, via le soutien aux transports en commun et l'accélération du plan vélo. Les Français pourront aussi bénéficier d'aides à l’achat de véhicules moins pollueurs (1,9 milliard) et à l'installation de bornes de recharge pour les appareils électriques.

6,7 milliards pour la rénovation des bâtiments

6,7 milliards d'euros seront dédiés à la rénovation écologique des bâtiments (logements privés, locaux de TPE/PME, bâtiments publics de l'Etat, logements sociaux). Pour les logements privés, le plan de relance prévoit de rehausser le budget du dispositif MaPrimeRénov’ de 2 milliards d'euros sur 2021-2022 et d'élargir l'assiette de ceux qui veulent en bénéficier.

9 milliards d'euros seront consacrés au "verdissement" de l'énergie et de l'industrie pour "atteindre la neutralité carbone en 2050". Pour la décarbonation de l'industrie, France relance mobilisera 1,2 milliard d'euros. Le but est d'aider les entreprises industrielles à investir dans des équipements moins émetteurs en CO2, notamment avec le développement de la chaleur renouvelable. Le plan de relance prévoit aussi 2 milliards d'euros pour l'émergence d'une filière énergétique verte, 7 milliards d'ici 2030.

L'agriculture bénéficiera d'1,2 milliard d'euros pour effectuer sa transition. 350 millions d’aides iront au développement d'une alimentation plus saine et plus locale et 250 millions à l'accélération du renouvellement des équipements agricole pour diminuer la nécessité d’utiliser des pesticides. Barbara Pompili a également annoncé 250 millions d’euros "pour moderniser les abattoirs et travailler sur la question du bien-être animal dans les élevages" et 200 millions d’euros pour "aider nos forêts à s’adapter au changement climatique".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

EN DIRECT - Covid-19 : "Notre devoir est d'essayer d'éviter le reconfinement général", juge François Bayrou

Reconfinement, écoles ouvertes... Ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Pourquoi les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent