Le projet de loi sur la PMA sera examiné fin septembre, annonce Edouard Philippe

Politique
BIOETHIQUE - Edouard Philippe a clarifié mercredi, lors de son discours de politique générale, l'agenda de la réforme permettant l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Le projet de loi bioéthique sera examiné cet automne à l'Assemblée nationale.

La PMA n'attendra pas. Alors que certaines voix, au sein de l'exécutif et de la majorité, plaidaient pour un report de cette promesse d'Emmanuel Macron après les élections municipales, le sujet a été tranché au sommet de l'Etat.


Edouard Philippe a annoncé mercredi, lors de son discours de politique générale, que le projet de loi bioéthique, portant notamment l'ouverture à toutes les femmes de la procréation médicalement assistée, serait présenté en conseil des ministres dès le mois de juillet, avant son examen fin septembre au Parlement, "juste avant la discussion budgétaire". L'annonce a suscité des applaudissements dans la majorité, où de nombreux députés LaREM souhaitaient que cette mesure soit annoncée rapidement. 

Marqueur sociétal

Certains voient notamment dans cette mesure défendue par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle un marqueur sociétal susceptible de trouver une forte adhésion au sein de l'électorat progressiste, à l'heure où le gouvernement est accusé de pencher trop à droite. 

"Je suis persuadé que nous pouvons atteindre une forme de débat serein, profond, sérieux, à la hauteur des exigences de notre pays. C'est mon ambition en tout cas", a lancé le Premier ministre, citant trois ministres pour l'appuyer dans les débats à venir, Agnès Buzyn (Santé), Nicole Belloubet (Justice) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter