Infirmière arrêtée à Paris : Sibeth Ndiaye, la phrase (tronquée) qui ne passe pas

Infirmière arrêtée à Paris : Sibeth Ndiaye, la phrase (tronquée) qui ne passe pas
Politique

POLÉMIQUE - La porte-parole du gouvernement a déclaré dimanche qu'elle "ne saurai[t] pas expliquer à [s]es enfants s’il est normal ou pas de jeter des pierres sur les forces de l’ordre", provoquant la colère des policiers. Sauf qu'il s'agit en fait de propos tronqués. Explications.

Il arrive que les propos polémiques naissent de rien, ou presque, et parfois même de l'inverse de ce qui a été prononcé. Invitée dans l'émission de France 3 Dimanche Politique, Sibeth Ndiaye en a fait les frais en réagissant à l'interpellation d'une infirmière par les forces de l'ordre, mardi 16 juin à Paris, lors de la manifestation des soignants pour l'hôpital. Une arrestation controversée dont les images avaient fait le tour des réseaux sociaux et des médias. 

Interrogée à ce sujet, la porte-parole du gouvernement a notamment répondu : "Je ne saurais pas expliquer, à mes enfants par exemple, s’il est normal, ou pas, de jeter des pierres sur les forces de l’ordre."

Réactions outrées

Il n'en fallait pas moins pour provoquer la colère et les réactions indignées de plusieurs représentants des forces de l'ordre, qui ont relayé la phrase en question. 

Sur son compte Twitter, le Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) a ainsi qualifié d'"indignes" de sa fonction les propos tenus par Sibeth Ndiaye. 

Lire aussi

Toujours est-il que l'extrait de 15 secondes partagé sur les réseaux sociaux modifie en partie le sens de ce que tentait d'expliquer la porte-parole du gouvernement. De fait, voici la totalité de sa réponse - qui débute à la cinquième minute de l'émission - à la question posée. Sibeth Ndiaye est interrogée sur les suites juridiques qui pourrait avoir lieu pour l'infirmière. Elle déclare que "la justice doit s'exercer de manière normale, comme pour n'importe quel citoyen", ajoutant qu'en tant que membre du gouvernement, elle ne peut se prononcer à la place des juges sur la sanction appropriée.  

Elle poursuit sur les jets de pierre. "Je comprends évidemment l'émotion qu'a suscitée l'image qu'on a vu de son arrestation. Mais en même temps, je ne saurais pas expliquer aujourd'hui, à mes enfants par exemple, est-ce qu'il est normal, ou pas, de jeter des pierres sur les forces de l'ordre." Ce à quoi Sibeth Ndiaye ajoute, pour prendre la défense du CRS visé : "On peut tous, dans des circonstances particulières, être à bout de nerf, est-ce que pour autant ça justifie qu'on jette des pierres sur les forces de l'ordre ? Que dirions-nous au fils ou à la fille du CRS qui reçoit cette pierre dans le visage ? Que c'est pas grave ?" 

Une mise en contexte qui permet de nuancer assez nettement la phrase, sans doute maladroitement exprimée, extraite de sa réponse.

"Le propos reproché ce jour à Sibeth Ndiaye est manifestement tronqué pour lui faire dire l’inverse, il faut être honnête",  a tweeté Florian Philippot (Les Patriotes) mais d'ajouter : "Doit-elle cependant rester à sa place ? Bien sûr que non ! Elle n’a de cesse depuis des mois de décrédibiliser l’image de la France et elle assume de mentir."

Si le matin, la députée LR des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, y a vu d"'ignobles paroles" et de "lamentables propos", son collègue l'eurodéputé François-Xavier Bellamy a pris la défense de la porte-parole : "Je pense qu'on lui ferait un mauvais procès en se fondant uniquement sur cet extrait", a-t-il mis en garde sur Sud Radio, en demandant "d'essayer de se comprendre avant de se mettre systématiquement à dénoncer".

En vidéo

Sibeth Ndiaye "Quand on entend l'ensemble de son intervention, elle ne dit pas qu'il est légitime d'envoyer des cailloux sur la police"

Sur LCI, l'éditorialiste Gérard Miller a réagi à cette polémique : "C'est ce qu'on appelle une maladresse - grave - mais qui ne veut pas dire qu'on va l'excuser. Quand on entend l'ensemble de son intervention, elle ne dit pas à un moment donné qu'il est légitime d'envoyer des cailloux sur la police."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent