Police et sécurité : Macron réunit en urgence ministres et représentants de la majorité

Police et sécurité : Macron réunit en urgence ministres et représentants de la majorité

RÉUNION DE CRISE - Selon les informations de LCI, le président de la République a réuni ce matin à l'Elysée le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur, le garde des Sceaux et les présidents des groupes de la majorité à l'Assemblée nationale pour parler police et sécurité.

Comment sortir de la crise et apaiser les tensions ? Alors que de nouvelles manifestations ont eu lieu ce samedi contre la loi "sécurité globale" et que des violences policières entachent l'action des forces de l'ordre, le président de la République a réuni exécutif et majorité ce lundi en fin de matinée à l'Elysée. 

Toute l'info sur

L'épineuse question des violences policières

Selon les informations de LCI, Emmanuel Macron a convoqué le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti et les présidents des groupes de la majorité à l'Assemblée nationale autour des sujets régaliens, police et sécurité. Christophe Castaner (LaREM), Patrick Mignola (MoDem) et Olivier Becht (Agir) donneront à 16 heures une conférence de presse lors de laquelle ils pourraient révéler ce qui a été décidé au cours de cette entrevue. 

La réunion doit notamment porter sur la demande du président, vendredi de "faire rapidement des propositions pour réaffirmer le lien de confiance" entre police et population.

En effet vendredi dernier, dans un message publié sur les réseaux sociaux dans lequel il dénonce "l'agression inacceptable" du producteur Michel Zecler par des policiers, le président de la République avait demandé au gouvernement de lui faire rapidement des propositions "pour lutter plus efficacement contre toutes les discriminations". "Je demande au gouvernement de me faire rapidement des propositions pour réaffirmer le lien de confiance qui doit naturellement exister entre les Français et ceux qui les protègent et pour lutter plus efficacement contre toutes les discriminations", écrivait le chef de l'Etat, qui intervenait pour la première fois dans ce dossier.

Lire aussi

Quel sort pour l'article 24 ?

Emmanuel Macron doit également tenter de déminer une crise politique qui s'est invitée entre le gouvernement et la majorité autour de la proposition de loi "sécurité globale" et son article 24, qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l'image des forces de l'ordre, et qui cristallise les tensions. Selon les informations de LCI, une réunion a eu lieu ce lundi matin entre Gérald Darmanin et les députés de la majorité, et les échanges plutôt froids et houleux entre le ministre de l'Intérieur et les députés favorables à la réécriture voir la suppression de l'article.  

Ce dimanche déjà, des cadres dirigeants de la majorité s'étaient réunis à Matignon, notamment pour évoquer la suppression de l'article 24 de la loi "sécurité globale". Le sort de cet article pourrait être scellé ces prochaines heures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

Lire et commenter