Le Rassemblement national va devoir rembourser plus de 500.000 euros de "dépenses injustifiées" au Parlement européen

Le Rassemblement national va devoir rembourser plus de 500.000 euros de "dépenses injustifiées" au Parlement européen

Politique
SENTENCE - Les eurodéputés du Rassemblement national n'ont pas lésiné sur les dépenses. Entre des repas hors de prix, des cadeaux par centaines et l'achat de bouteilles de champagne, le Parlement estime à plus d'un demi-million d'euros ces dépenses qu'il juge injustifiées. Le groupe va devoir tout rembourser.

Bouteilles de champagne, restaurants gastronomiques… Le groupe Europe des nations et des libertés (ENL), constitué en majorité de membres du Rassemblement national, ex-FN, va devoir rembourser 544.000 euros au Parlement européen. Une somme qui correspond au montant de dépenses injustifiées, estime le bureau de l’institution. "Il y a toujours eu des groupes dont certaines petites dépenses n’étaient pas acceptées, mais c’est peut-être la première fois que le chiffre est aussi important et que l’argent a été utilisé à des fins très éloignées de ce qu’on peut imaginer pour un groupe politique", affirme un porte-parole du Parlement à Reuters.

Des repas à plus de 400 euros par personne

Les irrégularités ont d'abord été relevées par deux audits externes. Elles ont ensuite été validées, avec quelques corrections à la baisse, par la commission du contrôle budgétaire du Parlement. Elles concernent pour l'essentiel, selon Reuters, 2016 et marginalement 2017. En 2016, 477.780 euros de dépenses non admissibles avaient été relevées lors de l'audit. L'AFP a pu consulter dans le détail les dépenses listées qui concerneraient "une centaine de cadeaux de Noël à plus de 100 euros, quelque 230 bouteilles de champagne dont six à plus de 81 euros, et un repas de Noël pour 140 personnes pour une facture de plus de 13.500 euros".


Un repas avec des "industriels" au restaurant gastronomique parisien L'Ambroisie, à 449 euros par personne, et un autre organisé pour des raisons de "diplomatie" chez Ledoyen près des Champs-Élysées pour deux personnes, à 401 euros par personne, figurent également dans cette liste. Selon Le Canard Enchaîné, ce dernier repas rassemblait le dirigeant italien de la Ligue (extrême droite), désormais ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, et la présidente du RN Marine Le Pen. Cette dernière l'a démenti.

Selon Reuters cependant, le Rassemblement national n’aura pas besoin de sortir l’argent de sa poche puisque, dans l’attente de la décision du parti, le Parlement avait provisionné 600.000 euros sur les 3,25 millions auxquels le groupe ENL a droit pour 2018.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La justice saisit deux millions d'aides publiques : le RN en faillite ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter