Politiques Undercover sur D8 : "Du fast-food télévisuel"

Politiques Undercover sur D8 : "Du fast-food télévisuel"

COMMUNICATON – La conseillère en communication politique, Ghyslaine Pierrat, auteur de La communication n'est pas un jeu, livre son analyse après avoir regardé pour metronews l'émission Politiques Undercover diffusée lundi soir sur D8. Dans ce programme, des responsables politiques sont grimés pour vivre anonymement les problèmes du quotidien de leurs concitoyens.

Que retenez-vous de l'émission ?
Malheureusement la présentation des sujets et des protagonistes se fait avec la même tonalité que pour la télé-réalité. Les producteurs posent les mêmes questions aux politiques qu'à Nabilla pour créer un débat artificiel. Les politiques sont maquillés, filmés, pour aboutir à une réponse évidente : "mission impossible". Les constats qu'ils sont poussés à faire sont des évidences connues de tous les citoyens. Ensuite on se dit "so what" ?

En quoi l'émission change-t-elle le rapport des politiques avec les citoyens ?
Les politiques affichent une proximité rétrograde. Ce maquillage, ce faux fauteuil roulant (pour l'ex-ministre Thierry Mariani, ndlr), c'est le comble du ridicule. Tout est façonné comme une télé-réalité, c'est du fast-food télévisuel. On maquille, on entre dans quatre, cinq agences immobilières (pour la sénatrice Samia Ghali, ndlr) et on recueille un témoignage évident. Malheureusement, les questions posées à la fin de l'immersion sont stupides et les réponses entrecoupées. Dommage car ces élus sont intéressants. Mais on reste dans la superficialité. Les politiques doivent être des jardiniers de l'espérance, doivent prendre des décisions. Ils ne doivent pas être réduits à un rôle de commentateur. Là, ils ne combattent pas la fatalité. Non, le pays n'a pas besoin d'acteurs.

Toutefois, peuvent-ils gagner en notoriété ?
Aujourd'hui on sait que pour faire de la politique, le capital sympathie et le capital notoriété entrent en compte. Mais il ne faut pas oublier le capital crédibilité. Et là ça m'étonnerait qu'ils gagnent sur ce point. L'ex-ministre des Transports a-t-il besoin de rouler en fauteuil roulant pour connaître les difficultés des personnes handicapées ? Quelle indécence !

EN SAVOIR +>> "Politiques Undercover" sur D8 : les élus déguisés assument

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

EN DIRECT - Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion

État d'urgence : Castex annonce une 2e délibération dans la soirée après le rejet de l'article 1er

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.