Pollution, végétalisation et propreté, les priorités des Lyonnais pour les municipales

Pollution, végétalisation et propreté, les priorités des Lyonnais pour les municipales
Politique

LCI VOUS ÉCOUTE - A l’approche des municipales, LCI.fr s’associe à monaviscitoyen.fr pour se mettre à l’écoute des électeurs et vous faire vivre la dernière ligne droite de cette campagne. Monaviscitoyen recense les débats, les idées, les échanges déposés volontairement et anonymement par les habitants des communes de France. Sans avoir valeur de sondage c’est le pouls du débat public dans une ville que nous pouvons ainsi vous faire remonter, identifiant les signaux faibles ou les tendances citoyennes qui émergent parfois en dehors des chemins classiques. Aujourd'hui, immersion à Lyon.

Singularité lyonnaise, les habitants auront l'occasion de voter deux fois les 15 et 22 mars prochains : pour élire leurs conseillers municipaux, mais également pour désigner leurs conseillers à la métropole. Dans ce texte, la campagne se dédouble, avec des listes différenciées pour chacune des deux entités. 

Au niveau de la métropole, le sortant Gérard Collomb (LaREM-Modem-UDI), qui a quitté le gouvernement dès octobre 2018 pour se lancer dans la bataille électorale, devra affronter son ancien premier adjoint David Kimefeld, mais aussi le candidat écologiste Bruno Bernard, celui de la gauche Renaud Payre (PS), le candidat LR François-Noël Buffet, Andréa Kotarac (RN) et Nathalie Perrin-Gilbert (LFI). A Lyon centre, un sondage récent faisait état d'un duel extrêmement serré au premier tour (22%) entre Yann Cucherat (LaREM, soutenu par Gérard Collomb) et le candidat écologiste Grégory Doucet, qui veut désormais croire en une "vague verte" dans la capitale des Gaules. Loin derrière eux, la liste LR (14%) serait talonnée par LFI (13%).

Comme à Paris et dans d'autres grandes villes, la question climatique est particulièrement présente dans cette campagne, les candidats proposant notamment de végétaliser des quartiers pour répondre à cette urgence. Que pensent les Lyonnais de leur ville ? Quelles sont à leurs yeux les priorités du prochain mandat ? Pour y voir plus clair, LCI est partenaire de la plateforme Mon avis citoyen, qui leur donne la parole en temps réel et de façon ouverte, et dont le “Manifeste” est à consulter ici. En voici un rapide aperçu, sur la base de près de quelque 11900 contributions collectées à ce jour sur l’ensemble du territoire de cette commune. 

Lire aussi

Pollution et bouchons, des priorités

En vidéo

Elections municipales : le grand suspense pour la métropole de Lyon

Les Lyonnais placent, parmi les principaux atouts de leur ville, l'urbanisme et le patrimoine architectural, la richesse des commerces de proximité, les espaces verts et jardins publics, le réseau de transports en commun ou encore les activités culturelles. Pour autant, plusieurs sujets leur semblent prioritaires. Les questions liées à la qualité de l'air surgissent nettement parmi les contributions, faisant écho à la campagne municipale dans laquelle le sujet est constamment abordé. "Les pics de pollutions sont trop nombreux chaque année", estime ainsi un habitant du 5e arrondissement, à l'instar d'une autre habitante, qui évoque "la pollution atmosphérique, sonore et visuelle des voitures" dans ce quartier traversé par le décrié tunnel sous Fourvière. "La pollution est un vrai fléau", renchérit une Lyonnaise du 8e arrondissement. "L'air est irrespirable aux heures de pointe sur le haut de la rue du Bourbonnais", alerte aussi un quadragénaire qui vit dans le 9e arrondissement. 

La place de la voiture est d'ailleurs jugée trop importante en centre-ville, comme le pense cette habitante du 6e qui dénonce "les conducteurs ivres qui prennent les boulevards pour des pistes de circuit automobile" et autres "rodéos". Le stationnement est également présenté comme problématique par de nombreux contributeurs. 

Verdir la ville

S'ils apprécient leurs espaces verts, les Lyonnais en souhaitent davantage et jugent leur ville encore trop dense, surtout face aux enjeux climatiques qui marquent fortement ce territoire lors des épisodes de pollution. On réclame, notamment dans le 2e arrondissement, la plantation de nouveaux arbres, ou encore des "coins de verdure" dans les quartiers récents de Gerland, dans le 7e. "Pourquoi ne pas créer une petite canopée au pied des platanes qui longent les berges du Rhône, cela donnerait un espace de fraîcheur supplémentaire aux Lyonnais en temps de canicule", suggère ainsi un habitant de ce quartier. 

On évoque aussi la possibilité de créer des "jardins pédagogiques" dans le 8e arrondissement, ou d'arborer certains axes du 3e arrondissement pour "rafraîchir et dépolluer". 

Un niveau de propreté jugé insuffisant

L'autre sujet qui émerge parmi ces contributions est celui de la propreté. On déplore ainsi les déjections humaines à proximité des berges dans le 3e arrondissement, "la saleté des trottoirs" dans les 3e et 9e, les déchets liés aux bars et aux restaurants dans le 5e, les déjections canines non ramassées, les dépôts sauvages d'encombrants ou encore le manque de passages des services du nettoiement dans le 6e arrondissement. 

Au total, 82% des habitants qui ont apporté une contribution au sujet de la propreté à Lyon ont émis un avis négatif. 

Des spécificités par arrondissement

L'ordre des priorités diffère légèrement selon les quartiers. La circulation automobile est ainsi le principal fléau constaté dans le 1er, quand les nuisances sonores et les travaux sont mis en avant dans le 2e arrondissement. La pollution figure parmi les principales faiblesses pour les habitants du 3e et du 5e. 

Ceux du 6e déplorent un cadre de vie moins agréable et des trottoirs trop étroits, "mal entretenus" où vélos et trottinettes empiètent sur l'espace dédié aux piétons. Enfin, le 7e arrondissement place les questions d'urbanisme en haut du tableau, reprochant notamment à la municipalité un "bétonnage" et des constructions trop denses. 

Les notes de Lyon

Selon les notes attribuées par les contributeurs, la métropole lyonnaise figure au-dessus de la moyenne nationale dans plusieurs domaines, dont les transports et les commerces. Le taux de recommandation de leur ville par les habitants est particulièrement élevé, en comparaison de Paris et de l'ensemble du territoire.  

- Qualité de vie : 6,58/10 (contre 7/10 au niveau national)

- Services à la population : 5,72/10 (contre 5,63/10 au niveau national)

- Transports : 6,59/10 (contre 4,98/10 au niveau national)

- Commerces et emploi : 6,41/10 (contre 5,24/10 au niveau national)

- Sécurité et prévention : 5,40/10 (contre 6,02/10 au niveau national)

- Social et solidarité : 6,02/10 (contre 5,75/10 au niveau national)

- Gestion publique : 5,14/10 (contre 5,65/10 au niveau national).

- 86% des Lyonnais recommanderaient leur ville à un proche, contre 58% des Parisiens, 80% des Lillois, 71% des Nantais, 48% des Marseillais et globalement 73% des Français. 

- 57% des Lyonnais sont satisfaits de la communication qu'ils reçoivent de la municipalité (66% au niveau national).

Rendez-vous sur www.monaviscitoyen.fr pour contribuer à votre tour.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent