Popularité : la rechute s’accentue en février pour Macron et Philippe

Popularité : la rechute s’accentue en février pour Macron et Philippe
Politique
RECUL– Après une baisse de deux points en janvier, la cote de popularité du président de la République s’est encore tassée de six points en février, à 44% de satisfaits, selon le baromètre mensuel du JDD. Edouard Philippe a quant à lui connu une chute de trois points, à 46% de satisfaits.

La rechute. Après une baisse de deux points déjà constatée en janvier qui avait fait suite à cinq mois de hausse consécutive, la cote de popularité du président Emmanuel Macron s’est à nouveau contractée de six points au mois de février, avec 44% de "satisfaits" contre 55% de "mécontents", d’après le baromètre mensuel de l’Ifop publié ce dimanche dans le JDD.


Dans le détail, à la question "êtes-vous satisfait ou mécontent d'Emmanuel Macron comme président de la République ?", 5% répondent "très satisfait" et 39% "plutôt satisfait", tandis que 21% se disent "très mécontents" et 34% "plutôt mécontents". 1% ne se prononce pas.

Jamais autant de mécontents de l'action d'Edouard Philippe

Du côté du Premier ministre, la baisse est un peu moins forte. 46% se disent satisfaits (5%  très satisfaits, 41% plutôt satisfaits), alors que 50% sont mécontents (16%  très mécontents, 34% plutôt mécontents) d’Edouard Philippe. 4% ne se prononcent pas. Avec ces chiffres, le chef du gouvernement voit son pourcentage de mécontents atteindre son  plus haut niveau depuis mai 2017 et son arrivée à Matignon.     


Un "record" que ne bat pas Emmanuel Macron. Alors que le chef de l'Etat comptait en décembre et janvier plus de contents que de mécontents, la tendance s'inverse bel et bien mais reste loin des pics enregistrés en août (57%) et en octobre (56%).

En vidéo

Focus sur la communication d'Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 9 au 17 février auprès d'un échantillon de 1.953 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter