Port du voile, prénom français, double nationalité... Les propositions chocs d'un député LR

Politique
DirectLCI
LA DROITE DÉCOMPLEXÉE - Julien Aubert, député LR du Vaucluse, publie avec son micro parti "Oser la France" un livret de 18 propositions sur l'islam en France, déjà sujet à polémique. Il était l'invité de LCI pour en parler.

56 pages qui font déjà beaucoup de bruit. Le député LR du Vaucluse et secrétaire général adjoint des Républicains, Julien Aubert, publie un ouvrage contenant 18 propositions concernant l'islam. Parmi celles ci : que les candidats à la nationalité française ajoutent à leur identité un prénom "adapté à la culture nationale", mais aussi l'élargissement de l'interdiction du port du voile.


Dans ce "Livret tricolore sur les Islam(s) de France", Julien Aubert part du principe que le volet "culturel et civilisationnel" de l'islam "pose plus de problèmes à la culture nationale" que le volet strictement religieux. Le parlementaire, opposé "à une conception multiculturaliste" de la société, "assume défendre une position en faveur de l'assimilation républicaine".

Imposer un prénom issu du calendrier français

Pour les prétendants à la nationalité française, Julien Aubert suggère de leur "imposer d'avoir au moins un de leurs prénoms choisi parmi ceux des différents calendriers français, et ceux des personnages connus de l'histoire nationale". En somme, un prénom qui soit "plus adapté à la culture nationale". Interrogé par David Pujadas sur le sujet ce vendredi sur LCI, Julien Aubert assure que ses motivations sont simplement "de faciliter l'intégration".

En vidéo

Julien Aubert défend sa proposition sur les prénoms "français"

Ses propos rappelle évidemment ceux d'Eric Zemmour, qui fin septembre, avait suscité une vive polémique en déclarant à la chroniqueuse Hapsatou Sy que son prénom était pour lui une "insulte à la France". Julien Aubert assure néanmoins qu'il tient cette idée à cœur depuis sa campagne de 2012, où il avait "déjà expliqué qu['il] pensait que le prénom était une manière de s'intégrer". Il regrette ainsi que la polémique Zemmour ait "tué la cause".

Interdire le port du voile pour les mineurs

À propos du voile, Julien Aubert prône son interdiction dans tous les établissements publics, y compris les universités et les entreprises publiques. Il propose de l'autoriser dans la rue, mais à condition seulement que les forces de l'ordre aient la possibilité "d'enjoindre à quelqu'un de l'ôter".


Ensuite, le député exprime son désaccord concernant le port du voile par les mineures. Il cite pour cela une étude jordanienne, qui affirme que cela pourrait "avoir une impact sur (leur) développement  physique", avec "une carence en vitamine D" et "une perte de cheveux en cas de port prolongé". 

Ce livret, Julien Aubert n'est pas le seul à le porter puisqu'il a été publié au nom de son parti "Oser la France". Un parti politique "gaulliste" selon les propres mots du député. Laurent Wauquiez, dont le député du Vaucluse est proche, n'a pas encore fait de déclaration officielle concernant les propositions de son secrétaire général adjoint. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter