Pour Devedjian les écoutes de Sarkozy et de son avocat sont une "atteinte aux libertés fondamentales"

Politique
DirectLCI
Patrick Devedjian, estime que les écoutes téléphoniques des conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierry Herzog, sont "une atteinte aux libertés fondamentales". Le président du conseil général des Hauts-de-Seine, affirme que "ça veut dire que dans votre défense vous ne pouvez pas avoir confiance dans la conversation que vous avez avec votre avocat".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter