Pour Fabien Roussel, "il faut une peine de prison ferme" en cas de fraude ou d'évasion fiscale

Pour Fabien Roussel, "il faut une peine de prison ferme" en cas de fraude ou d'évasion fiscale

PROGRAMME - Invité de l'interview politique ce mardi 15 juin ce LCI, le secrétaire national du PCF et candidat à l'élection présidentielle de 2022, a affirmé qu'il fallait être "incorruptible et intransigeant" dans la lutte contre l'évasion fiscale.

Des airs d'Eliot Ness, le policier à la tête de l'équipe des Incorruptibles qui a fait tomber le célèbre gangster, Al Capone. Fabien Roussel n'écarte en tout cas pas la comparaison. Invité de l'interview politique de LCI ce mardi 16 juin, le député du Nord, secrétaire général du PCF et candidat à la présidentielle de 2022, a fait de la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale son cheval de bataille.

Toute l'info sur

L'interview Politique

"En matière de politique, il faut la même exigence qu'Eliott Ness, [le policier qui a arrêté Al Capone, NDLR], être incorruptible et intransigeant envers ceux qui font de fraude et de l'évasion fiscale", a-t-il assuré. C'est  d'après lui, "un fléau qui coûte tous ans 100 milliards d’euros à nos finances"

En vidéo

Fabien Roussel, candidat du PCF veut faire de la jeunesse une "grande cause nationale"

"Imaginez ce qu’on pourrait faire avec cette somme qui rentrerait dans les caisses de l’État en matière de santé, pour soutenir la jeunesse", a martelé le communiste. S'il est élu président, Fabien Roussel veut mettre en place un "ministre chargé de la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale", pour en faire "un combat prioritaire". 

Si un PDG, quel qu’il soit, était condamné de fraude, il doit passer par la case prison- Fabien Roussel

Quant aux sanctions, le député veut de la fermeté. "Si un PDG, quel qu’il soit, était condamné de fraude, il doit passer par la case prison", a-t-il expliqué, arguant que, "quand quelqu'un braque une banque, il fait de la prison ferme". "Ces hommes et ces femmes choisissent délibérément de monter des sociétés-écrans en Luxembourg, en Belgique, pour ne pas payer d'impôts sur les plus-values", a-t-il dénoncé.

Lire aussi

Et de conclure : "c'est un dumping fiscal insupportable et qui coût cher aux finances publiques".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

Covid-19 : doit-on s'isoler si l'on est déclaré "cas contact" et pleinement vacciné ?

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.