VIDÉO - "La guerre civile est devant nous" : Jean-Pierre Chevènement s'inquiète du clivage de la société française

DirectLCI
POLITIQUE - Invité de LCI, Jean-Pierre Chevènement est revenu sur les vagues d'attentats survenues en France et leurs conséquences. Selon lui, certains groupes se servent des émotions qu'elles suscitent pour diviser le pays.

"La guerre civile est devant nous". Cette phrase n'est pas de Jean-Pierre Chevènement, mais du directeur général de la sécurité intérieure. Le président de la Fondation pour l'islam de France  partage pourtant la même analyse et n'hésite pas à la reprendre mot pour mot.


Selon l'ancien ministre, invité de LCI ce vendredi 28 octobre, "il y a des petits groupes qui peuvent essayer de tirer parti de l'émotion et des tensions que créent ces vagues d'attentats pour cliver davantage la société française et la précipiter vers ce que veut Daech". 

Il y a des gens qui veulent radicaliser à mort et conduire notre pays au gouffreJean-Pierre Chevènement

Pour Jean-Pierre Chevènement, auteur de "Un défi de civilisation", il n'y a pas que le groupe Etat Islamique qui souhaite un "clash des civilisations" dont parlait Samuel Huntington dans son livre. "Il y a des gens qui veulent radicaliser à mort et conduire notre pays au gouffre", poursuit-il.


Pour autant, l'ancien ministre se veut optimiste et assure qu'il existe "un chemin" pour éviter cela. Il souhaite notamment une "Europe européenne", allant de "l'Atlantique à la Russie", afin de parler "haut et clair au 21e siècle". 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter