Pour Manuel Valls, "les candidats de la France insoumise se compromettent avec les islamistes" et "sont dangereux pour la démocratie"

Pour Manuel Valls, "les candidats de la France insoumise se compromettent avec les islamistes" et "sont dangereux pour la démocratie"

DirectLCI
ATTAQUE – L’ancien Premier ministre Manuel Valls s’en est rudement pris, ce mardi matin, au mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon.

"Si j’avais été battu, oui, j’aurais arrêté la politique", a affirmé Manuel Valls, ce mardi matin, sur BFMTV. Mais l’ancien Premier ministre, est bien arrivé officiellement en tête dans sa circonscription de l’Essonne aux élections législatives, grâce à 139 voix d’avance sur Farida Amrani, candidate de la France insoumise. Laquelle conteste cette victoire et a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel en dénonçant une fraude. C’est dans ce contexte que, interrogé par Jean-Jacques Bourdin au sujet du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, le député ainsi réélu s’est montré particulièrement offensif.

"Je ne voulais pas laisser ma circonscription dans la main de gens que je considère dangereux pour notre démocratie et pour notre République. Les candidats de la France insoumise sont un danger pour une certaine idée de la France. La campagne qui a été menée contre moi, la haine qui s'est cristallisée, au nom même des idées que je défendais, sur la République, la laïcité, l’égalité entre les hommes et les femmes, je pense que c’était un projet dangereux", a-t-il en effet lâché. Avant de se faire plus clair encore : "Oui, je pense que les candidats de la France insoumise se compromettent avec les islamistes." La réponse des intéressés est attendue incessamment sous peu. 

Plus d'articles

Sur le même sujet