Pour Montebourg "on ne réforme pas la gauche en allant voter à la primaire de la droite"

DirectLCI
PRIMAIRES - Arnaud Montebourg a vivement critiqué samedi les sympathisants de gauche qui souhaitent voter à la primaire de la droite. Selon, lui, ils devraient avant tout se mobiliser pour la gauche.

Si une partie de la gauche était tentée d'aller peser dans la primaire de la droite, ils savent désormais ce qu'en pense Arnaud Montebourg. Le candidat à la primaire organisée par le PS a un peu de mal à digérer cette possible mobilisation, comme il l'a indiqué samedi 5 novembre lors d'une réunion "autour des artisans de l’innovation politique, économique et sociale".


"J'entends que certains voudraient aller voter aux primaires de la droite", s'exclame-t-il. "Mais enfin, on ne réforme pas la gauche en allant voter à la primaire de la droite. On réforme la gauche en allant à la primaire de la gauche", poursuit l'ancien ministre de François Hollande. Selon lui, il faut s'occuper de son propre mouvement, "y compris lorsqu’(il) a commis des erreurs graves".


La primaire de la droite et du centre du 20 et 27 novembre est en effet ouverte à tous, à condition d'adhérer par une signature aux "valeurs républicaines de la droite et du centre" et de verser deux euros pour chaque tour. Et d'après un sondage publié fin septembre, 10% des personnes certaines d'aller voter les 20 et 27 novembre seraient des sympathisants de gauche, désireux pour la plupart de faire barrage à Nicolas Sarkozy.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter