Pour Noël Mamère, "le mouvement écolo n'est pas mort"

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Le député de Gironde et maire de Bègles est revenu sur l'avenir du mouvement écologiste, alors qu'il était l'invité de LCI. Selon lui, il n'est pas "mort", mais il doit se réconcilier avec les Français.

Le mouvement écologiste est-il à bout de souffle ? Invité de LCI ce lundi 31 octobre, Noël Mamère ne le pense pas. Pour autant le constat clair. Lors du premier tour des primaires d'Europe Ecologie Les Verts, dont l'élu ne fait plus partie, 17.000 personnes ont voté malgré les deux millions de sympathisants. "Notre obligation est de retrouver la société", a-t-il déclaré.


Et selon lui, ça passe notamment par la capacité à "revenir dans le débat" et de montrer que leur projet n'est pas "punitif" mais qu'au contraire il est dans l'"émancipation et la libération". 

Il faut qu'il y ait un candidat ou une candidate à l'élection présidentielleNoël Mamère

Par ailleurs, "il faut qu'il y ait un candidat ou une candidate" à l'élection présidentielle, a-t-il assuré, qu'il s'agisse de Yanick Jadot ou de Michèle Rivasi, arrivés en tête du premier tour de la primaire. "L'un et l'autre sont de bons candidats et sont tout à fait capables de porter notre projet de société".

Lire aussi

Pour autant il se veut réaliste. Ce qui est important selon lui, ce n'est pas tant l'élection en elle-même, mais plutôt l'"après". "C'est-à-dire comment on se met en position pour contribuer à la transformation et à la reconstruction de la gauche et de l'écologie". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter