Pour Sarkozy, Hollande est fini

Politique
RÉPUBLICAINS – L'ex-chef de l’Etat a tenu un discours très musclé devant les militants de son parti, réunis à Paris ce samedi 10 octobre. Il a plus que jamais taclé ses potentiels concurrents à l'élection présidentielle : François Hollande et Marine Le Pen.

"La seule alternative au Front national, c'est nous." Nicolas Sarkozy s'est exprimé, samedi 10 octobre, à l'occasion des états généraux des Républicains au siège du parti rue de Vaugirard, devant plus d'un millier de cadres et de militants. L'ancien chef de l’Etat ne cache plus ses ambitions électorales et appelle à l'alternance politique.

Il a dans un premier temps taclé Marine Le Pen, en affirmant : "Elle s'est aperçue il y a un mois que son père était infréquentable. Nous, ça fait trente ans qu'on le sait." Un échauffement avant de vouloir mobiliser ses troupes en vue des régionales : "Il faut éviter (lors des prochaines élections) le drame de l’élection d’un représentant du FN avec lequel nous n’avons rien à voir", a-t-il insisté.

"Hollande, c'est fini"

Nicolas Sarkozy estime par ailleurs que le président de la République est désormais "au niveau du gaz de schiste" : "Ne vous préoccupez pas trop de François Hollande. C'est fini. Plus personne ne peut penser qu'ils (les socialistes, ndlr) sont rattrapables." De quoi gonfler le perdant de l'élection présidentielle 2012 à bloc : "L'alternance ne repose que sur nos épaules", a-t-il fini, toujours plus convaincu qu'il pourrait reprendre son ancien fauteuil présidentiel à l’Elysée.

À LIRE AUSSI :
>>
Nicolas Sarkozy a trouvé un nouveau qualificatif pour François Hollande
>>
Régionales : Le PS donné largement derrière les Républicains et le FN

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter