Présidence de l'UMP : d'étranges "bugs" dans le compte des votes électroniques

Présidence de l'UMP : d'étranges "bugs" dans le compte des votes électroniques

Politique
DirectLCI
ELECTION – La Haute autorité de l'UMP a proclamé officiellement les résultats du scrutin électronique... émaillé de petits "bugs". Qui ne sont pas, selon elle, de nature à remettre en cause les résultats du scrutin.

C'est une erreur de 132 voix qui fait un peu tache. Selon Rue 89 , qui a épluché les résultats de l'élection à la présidence de l'UMP, en additionnant les suffrages exprimés (155 285) et les bulletins blancs (434), le compte n'y est pas. On obtient un résultat de 155 719, soit 132 voix de moins que ceux proclamés par la Haute autorité du parti : 155 851. Certes, il ne s'agit que d'une différence minime. Mais comment un tel écart de voix est possible avec un vote électronique ?

"Simple erreur de saisie"

Paragon Elections, le prestataire technique, évoque une "simple erreur de saisie". La Haute autorité se serait donc trompée en recopiant les chiffres sortis du système pour les transmettre à la presse. Dans un communiqué, mardi soir, l'intéressée avance elle une autre explication : les voix manquantes ont disparu suite à l'attaque dont le site du parti a été victime vendredi. La liste des "bugs" du scrutin , qui, selon elle, ne sont pas de nature à changer le rapport de force, a été publiée.

Quelque 2 000 militants ayant un nom ou un prénom composé, et qui n'avaient pas reçu leurs codes confidentiels pour voter, se sont vus par exemple privés de scrutin. Trois autres adhérents ont eux reçu par message électronique "un accusé de réception" de vote, alors qu'ils n'y ont pas pris part. La liste ne comptabilise pas l'histoire de ce Landais qui a également reçu un mail lui confirmant son vote alors qu'il n'a jamais été militant UMP. A l'heure dudit vote électronique, l'homme qui explique à Sud Ouest n'avoir jamais été "adhérent ou sympathisant d'un quelconque parti" se restaurait "en compagnie de (son) épouse au Bar des Sports"...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter