Dupont-Aignan veut être "une voix pour les 20 millions d’abstentionnistes"

DirectLCI
PRÉSIDENTIELLE- Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidentielle, était ce lundi l’invité d’Audrey Crespo-Mara sur LCI. Le président de Debout la France, qui "veut changer (son) pays", se propose comme une alternative au FN mais aussi aux candidats des Républicains et du Parti socialiste.

"Je suis gaulliste social, je veux changer mon pays". Nicolas Dupont-Aignan, a mis en avant sur LCI son "patriotisme" "sérieux et serein" pour séduire les électeurs à quelques mois de l'élection présidentielle. Il se pose, avec Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, comme l'une des trois personnalités politiques qui souhaitent "une rupture avec les candidats qui nous ont mis dans le mur". "Je vais offrir à la présidentielle une voix pour les 20 millions d’absentionnistes qui aux régionales n’ont pas choisi."


Le président de Debout la France a parlé de l'Europe et affirmé qu'on avait "confié le pouvoir de l'Europe à des gens corrumpus et irresponsables".  "Je suis convaincu qu’on peut reconstruire une autre Europe. La France doit dire stop, il faut renégocier tous les traités."

"Je demande le contrôle des frontières, le traitement des demandes d'asile à la frontière"Nicolas Dupont-Aignan

Invité à commenter la visite de François Hollande à Calais, Dupont-Aignan a affirmé : "C’est ahurissant ce qu'il se passe aujourd'hui. Le président de la République, pendant 5 ans, n’est pas allé à Calais ! Hollande restera comme le président du n’importe quoi. (...) Il vient regarder le désastre de son quinquennat." 


Cette critique a permis à Dupont-Aignan d'expliquer quelle politique migratoire il souhaitait mettre en place s'il était élu. "Je demande le contrôle des frontières, le traitement des demandes d'asile à la frontière. Nous devons aussi mettre en place un plan de co-développement avec l’Afrique. Si on ne règle pas le problème du développement en Afrique, on sera submergé." 

En vidéo

LA QUESTION OFF : Nicolas Dupont-Aignant souhaite "offrir un nouveau choix à la présidentielle"

VIDEO. Migrants : à Calais, Hollande "vient regarder le désastre de son quinquennat", selon Dupont-Aignan

En vidéo

Migrants : à Calais, Hollande "vient regarder le désastre de son quinquennat", selon Dupont-Aignan

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter