Présidentielle 2017 : le sondage qui place DSK parmi les favoris

Présidentielle 2017 : le sondage qui place DSK parmi les favoris

IL REVIENT - Tout juste blanchi par la justice dans l'affaire de proxénétisme du Hilton de Lille, Dominique Strauss-Kahn arrive en deuxième position des candidats de gauche souhaités pour la présidentielle de 2017. L'ex-patron du FMI n'est devancé que par Manuel Valls dans un sondage Viavoice pour Libération.

Ce n'est pas une blague : à peine tiré de ses ennuis judiciaires qui auront duré quatre ans , voilà que Dominique Strauss-Kahn caracole dans le peloton de tête d'un sondage… sur la présidentielle de 2017. Selon ce sondage Viavoice pour Libération à paraître jeudi, DSK s'offre une deuxième position parmi les candidats de gauche préférés des Français pour cette échéance électorale. Il n'est devancé que par Manuel Valls, l'actuel chef du gouvernement.

A la question de savoir si chacune des neuf personnalités testées ferait un bon ou une bonne candidate "pour la gauche lors de la présidentielle de 2017", 47 % des personnes interrogées placent en tête Manuel Valls. DSK arrive derrière avec 37 %, loin devant Ségolène Royal (32 %), Martine Aubry (28 %), Arnaud Montebourg (24 %). L'actuel Président, François Hollande, n'obtient que 23 %.

Des précédents

Ces résultats en rappellent d'autres. En janvier dernier, un sondage vachard d'Odoxa pour Le Parisien montrait que 79 % des sondés étaient convaincus que DSK aurait fait un meilleur président que François Hollande.

Début juin, un baromètre TNS-Sofres-Sopra Group pour Le Figaro Magazine faisait également apparaître DSK pour la première fois, 22 % des sondés affirmant alors qu'ils souhaitaient lui voir jouer un rôle important dans les mois et les années à venir. Pourtant, l'entourage de l'ancien présidentiable n'a cessé d'affirmer qu'il n'avait aucune volonté de revenir dans l'arène politique.

À LIRE AUSSI
>> DSK sur Twitter : ce que son "Jack is back" nous inspire

>> Sur Twitter, DSK propose des solutions pour la Grèce

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

EN DIRECT - Limite des 10 km levée, couvre-feu allégé : les pistes du gouvernement pour le 2 mai

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter