Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg pointe "des désaccords" entre les candidats de gauche

Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg pointe "des désaccords" entre les candidats de gauche

DÉSUNION - Invité de Ruth Elkrief sur LCI ce lundi, Arnaud Montebourg, candidat à la présidentielle, assure être toujours "un homme de gauche" mais vise "à élargir le rassemblement", tout en pointant "des désaccords" avec Anne Hidalgo et Yannick Jadot.

À gauche, le rassemblement attendra. Invité de Ruth Elkrief sur LCI ce lundi, Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'Économie et candidat à l'élection présidentielle, se dit "préoccupé par la question de la division de la gauche", alors que les candidatures se multiplient sur cette partie de l'échiquier politique. Mais il veut rassembler au-delà des clivages. "J'ai une proposition politique qui vise à élargir le champ du rassemblement, qui ne soit pas seulement la gauche", déclare le candidat qui prône la "Remontada" de la France.

Toute l'info sur

Élection présidentielle 2022

"Les désaccords avec les Verts et Madame Hidalgo sur l'Europe ou sur le nucléaire sont aussi importants que mon accord avec Fabien Roussel sur le soutien aux salaires, le retour de la valeur-travail ou le soutien aux investissements nucléaires", pointe Arnaud Montebourg (voir vidéo en tête de cet article). "Il y a des désaccords", insiste-t-il.

"La gauche ne s'intéresse plus au récit national"

Battu par Benoit Hamon et Manuel Valls au premier tour de la primaire de la gauche en 2017, Arnaud Montebourg assure être toujours "un homme de gauche", qui a "pris le chemin de la France". "Pour moi, la gauche ne s'intéresse plus au récit national. Elle s'est enfermée dans des questions autres", dénonce-t-il. "Par exemple, le Parti socialiste était obsédé par la construction européenne, mais ce n'est pas la France."

Lire aussi

Selon notre dernier sondage Ifop-Fiducial pour LCI daté du 7 novembre, aucun candidat de gauche - Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS), Jean-Luc Mélenchon (LFI) ou encore Fabien Roussel (PCF) - ne dépasse les 9% d'intentions de vote.

Arnaud Montebourg recueillerait, de son côté, entre 2,5% et 3,5% des suffrages.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.