Présidentielle : Arnaud Montebourg "prêt à offrir sa candidature" à un candidat commun à gauche

Présidentielle : Arnaud Montebourg "prêt à offrir sa candidature" à un candidat commun à gauche

UNION - Arnaud Montebourg a adressé un courrier aux candidats de la gauche à la présidentielle. Dans cette lettre, il appelle à l'union, et se dit prêt à retirer sa candidature "à un projet commun et à un candidat commun".

L'heure est-elle à l'union à gauche ? C'est, en tout cas, ce que réclame Arnaud Montebourg dans une lettre adressée ce mercredi 8 décembre aux candidats de la gauche à l'élection présidentielle. "Je refuse la fatalité des 5 candidatures de gauche lorsque toutes les autres familles politiques sont quasiment réunifiées derrière la leur. Pour y contribuer, je suis prêt à offrir ma candidature à un projet commun et à un candidat commun", écrit-il. 

"Ma responsabilité comme candidat à l’élection présidentielle est de réagir pendant qu’il n’est pas trop tard. Il est temps de se réveiller. Temps de se mobiliser." "Ce rassemblement est devenu urgent. Il est parfaitement possible", estime celui qui voulait initier la "remontada" de la gauche.

Toute l'info sur

Élection présidentielle 2022

Notre devoir est de dépasser les divergences- Arnaud Montebourg

"J’invite mes concurrents et camarades à faire de même. Nous pouvons trouver ensemble le chemin du rassemblement qui répondra à l’attente du peuple de gauche. notre devoir est de dépasser les divergences pour avancer unis sur le chemin de l’histoire", poursuit Arnaud Montebourg. "Si les gauches ne se regroupent pas, éparpillées et disparates, elles disparaîtront dans le brouhaha de leurs désaccords. Si les gauches aussi diverses soient-elles n’unissent pas leurs voix, elles s’effaceront derrière la puissance de feu de l’extrême droite. si les gauches ne se retrouvent pas avec le peuple et pour le peuple, alors aucune d’entre elles n’y survivra."

L'ancien ministre de l'Economie disait peu ou prou la même chose dans une interview à Libération parue ce mercredi matin. Il appelait à "l'unification des forces autour d'un candidat commun" à gauche à la présidentielle, face à la "situation périlleuse d'une victoire probable de l'extrême droite". "Attention, nous sommes et serons tous responsables de cette situation si elle n’évolue pas. Je lance un appel à l’unification des forces autour d’un projet et candidat commun", indiquait le candidat, crédité de 1 à 3% des intentions de vote dans les sondages.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

VIDÉO - Piscines illégales détectées par le fisc : que risquent les propriétaires ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.