Congrès LR : pourquoi ça ne sera pas si facile pour Xavier Bertrand

Le président des Hauts-de-France a dévoilé ses intentions pour l'élection présidentielle de 2022, ce lundi 11 octobre au 20H de TF1.

OBSTACLES - En choisissant de participer au congrès LR pour désigner le candidat de la droite à la présidentielle, Xavier Bertrand a choisi de ne pas diviser sa famille politique. Mais prend le risque d’échouer à être désigné candidat.

Il a finalement décidé d’y aller. Ce lundi soir sur le plateau du 20h de TF1, Xavier Bertrand a indiqué que "oui", il participerait au congrès LR qui désignera le candidat de la droite et du centre pour l’élection présidentielle. Une décision qui a été difficile à prendre pour le président des Hauts-de-France ; son entourage estimant il y a quelques jours encore qu’il avait le choix "entre une mauvaise décision et une très mauvaise décision"

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Parmi les craintes de ses proches : la rancune des militants LR – qui seront les seuls autorisés à voter le 4 décembre prochain lors du congrès – à son égard. Ils pourraient lui tenir rigueur d’avoir quitté le parti en 2017, au lendemain de l’élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti. À l'époque, Xavier Bertrand avait justifié sa décision par la ligne trop à droite de l’actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il avait également expliqué s’être mis en retrait dès l’entre-deux tours de la présidentielle lorsque son parti avait refusé d’appeler à voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen.

Les militants LR pourraient également être réticents à voter pour quelqu’un qui refusait de prendre part à leur processus de désignation, et s’était engagé depuis des mois dans un bras de fer avec les instances du parti. Dès sa déclaration de candidature au mois de mars dernier, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a répété qu'il était contre le principe de la primaire et qu'il ne participerait pas à un tel processus de désignation, estimant qu'il était le mieux placé pour rassembler derrière lui. Encore le 30 septembre dernier, il prônait le rassemblement plutôt qu'une participation à ce qu'il qualifiait de "congrès d'affrontement" risquant de replonger la droite dans les divisions.

Convaincre qu'il est le mieux placé à droite

L’entourage de Xavier Bertrand a expliqué ce mardi à LCI qu’il allait tout faire pour convaincre qu’il était le mieux placé pour être au second tour face à Emmanuel Macron. "Les militants ne veulent pas d’une candidature de témoignage, mais ils veulent une droite qui gagne, et c’est Xavier Bertrand qui incarne cette droite qui gagne", a raconté l'un de ses proches à LCI. Le camp Bertrand mise sur les sondages et les enquêtes d'opinion le donnant mieux placé que ses concurrents Valérie Pécresse, Michel Barnier, Eric Ciotti et Philippe Juvin, pour convaincre. 

Lire aussi

Mais certains continuent de penser que le congrès, qui n'est rien d'autre qu'une primaire fermée ouverte aux seuls militants, est tout aussi difficile à gagner qu'une primaire ouverte à tous les sympathisants de la droite et du centre. Surtout que l'ancien négociateur du Brexit Michel Barnier est redouté, soupçonné d'avoir la préférence des militants (c'est ce qui est ressorti d'un sondage fait maison par le député du Vaucluse Julien Aubert). Même Laurent Wauquiez ferait campagne en coulisses pour l'ancien député de Savoie.  

"Je vais devant ma famille parce que je fais confiance aux militants, je pense qu'ils souhaiteront avoir quelqu'un qui porte leurs valeurs et qui peut les faire gagner", a indiqué Xavier Bertrand, qui ne reprendra pas sa carte au parti pour voter pour lui.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.