Présidentielle 2022 : en Hongrie, Marine Le Pen veut "réorienter" l'Union européenne avec Viktor Orban

Marine Le Pen : l'UE "a dérivé en pouvoir centralisé bruxellois"

VIEUX CONTINENT - Au cours d'une conférence de presse commune avec Viktor Orban, Marine Le Pen a assuré mardi le Premier ministre hongrois de son soutien. La candidate RN à la présidentielle promet, avec lui, de réformer le "pouvoir centralisé bruxellois".

"Il n’y a pas un peuple, mais des peuples européens". En déplacement à Budapest ce mardi, Marine Le Pen a vanté l'importance de la souveraineté des États vis-à-vis de l'Europe. Une idée partagée par le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, dont la rencontre constituait le point d'orgue de ce déplacement de la candidate du RN, un mois après une initiative similaire de son concurrent potentiel, Eric Zemmour. 

Saluant "le combat" du chef de gouvernement hongrois souvent aux prises avec l'UE, Marine Le Pen a assuré, à l'occasion d'un discours à ses côtés, que "la Hongrie est à la pointe du combat pour la liberté des peuples". "Monsieur le Premier ministre, par votre culture historique et par votre expérience politique, vous avez fait le choix courageux de préserver votre beau pays de la submersion migratoire que veut organiser l’Union européenne", a encore salué la candidate à l'élection présidentielle. 

"Le signal de lucidité et de courage que vous donnez à l’Europe et au monde est pour tous les patriotes de notre continent un fraternel et bienfaisant encouragement", a-t-elle ajouté, promettant - en cas de succès à l'élection présidentielle - "le soutien de la France et de son peuple pour réorienter une UE dont la brutalité idéologique attente à l’idée même de souveraineté"

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

L'Union Européenne, un "pouvoir centralisé bruxellois"

Outre cette main tendue en direction du controversé dirigeant hongrois, Marine Le Pen a chargé l'UE qui, selon elle, "n’est plus une organisation internationale" mais "a dérivé en organisation fédérale puis en véritable pouvoir centralisé bruxellois, enivré de sa propre existence, de sa puissance et de son omnipotence". La candidate du RN a également pointé une "volonté d’asservissement hégémonique sans limites"

Lire aussi

Il y aura "un bouleversement des rapports de force au sein des institutions européennes", a également pronostiqué Marine Le Pen. "C'est une révolution qui se profile à l’échelle de l’Europe avec l’émergence d’un contre-projet de coopération continentale qui pourra prendre la forme d’une Alliance européenne des Nations", annonce-t-elle encore. "Nous avons conscience qu’en agissant pour la liberté des peuples, nous ne sauverons pas seulement nos nations millénaires, mais également l’authentique idée européenne qui nous habite", conclut-elle. 

Fortement bousculée par l'irruption d'Eric Zemmour dans le paysage politique, Marine Le Pen a fait de ce déplacement et du soutien de Viktor Orban une étape importante de sa campagne. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : 13 cas détectés parmi les passagers qui ont atterri aux Pays-Bas

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.