Eric Ciotti est-il le seul candidat au congrès LR à ne pas avoir voté Macron en 2017 ?

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti est candidat à la primaire à droite.

SECOND TOUR - Le candidat se vante de ne pas avoir glissé un bulletin Macron dans l’urne au second tour de la présidentielle de 2017, à la différence de ses adversaires au congrès des Républicains. Nous avons retrouvé les positions de chacun cinq ans plus tôt.

Pour désigner un candidat LR à l’élection présidentielle, les militants devront choisir entre Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Valérie Pécresse, Michel Barnier et Philippe Juvin. Et si les cinq candidats en lice affichent aujourd’hui une entente de façade, c’est pour mieux désigner leur adversaire commun : le président sortant. Cela, Eric Ciotti l’a bien compris et se vante depuis quelque temps de ne pas avoir donné son vote à Emmanuel Macron il y a cinq ans, lorsque ce dernier affrontait Marine Le Pen au second tour de l’élection. À la différence de ses adversaires, assure-t-il. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Des propos avancés par exemple lundi 8 novembre, lors du débat organisé sur LCI, et réaffirmés mercredi sur son compte Twitter : "Je suis le seul candidat au Congrès LR à ne pas avoir voté Macron en 2017.  Pour deux raisons : Son discours sur l’Algérie. Son discours communautaire de Marseille". En effet, le député des Alpes-Maritimes avait révélé au lendemain du second tour avoir voté blanc en raison du discours d’Alger du candidat Macron, qui avait qualifié la colonisation de "crime contre l’humanité". Mais aussi de sa proximité, selon lui, avec son prédécesseur François Hollande. "Je mets en garde les Français, ils ont voté M. Macron mais qu’ils ne se réveillent pas au lendemain des législatives avec tous les amis de M. Hollande", avait alors expliqué Eric Ciotti au journal de France 3 Côte d’Azur.

Sur le cas de ses quatre adversaires, pas besoin de se plonger longtemps dans les archives pour retrouver les positions de deux d’entre eux. Xavier Bertrand et Valérie Pécresse avaient affiché publiquement leur position contre Marine Le Pen en appelant à faire barrage au FN au second tour. Dans un discours en direct sur Facebook au soir du premier tour, le 23 avril 2017, le président des Hauts-de-France indiquait que "sans état d’âme et sans ambiguïté", il mettrait "un bulletin de vote pour Monsieur Macron, pour jeter l’extrémisme incarné par Madame Le Pen". Même chose pour la présidente d’Ile-de-France qui avait justifié son vote par une stratégie d’élimination dans les colonnes du Figaro.

Lire aussi

Mais qu’en est-il de Philippe Juvin et Michel Barnier, déjà engagés en politique mais moins médiatisés ? Le premier, à l’époque maire LR de la Garenne-Colombes, s’était exprimé sur Twitter, comme le reprend cet article du Parisien sur la position des maires des Hauts-de-Seine, avant le second tour. "Voter pour le candidat de François Hollande Emmanuel Macron ne doit pas m’obliger à l’applaudir même quand il est mauvais", écrivait à l'époque Philippe Juvin. 

Mais impossible de retrouver la trace de ce fameux tweet : le candidat LR l’a supprimé depuis. Du côté de Michel Barnier, alors chargé de négocier le Brexit pour le compte de l’UE, la position était là aussi connue. "Patriote et européen, je ferai confiance le 7 mai à Emmanuel Macron. La France doit rester européenne !", avait-il fait savoir le soir du premier tour, dans un tweet toujours visible cette fois.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.