Présidentielle 2022 : fiscalité, santé, immigration... que contient le programme de Valérie Pécresse ?

Présidentielle 2022 : fiscalité, santé, immigration... que contient le programme de Valérie Pécresse ?

PROJET - Valérie Pécresse a été désignée candidate des Républicains pour l'élection présidentielle avec près de 61% des suffrages des adhérents LR. Quel est son programme pour la France ?

Elle représente l'ensemble de sa famille politique pour l'élection présidentielle. À 54 ans, Valérie Pécresse a remporté ce samedi le Congrès des Républicains, recueillant près de 61% des voix des adhérents du parti, face à Éric Ciotti. Présidente de la région Île-de-France, ministre et porte-parole du gouvernement sous Nicolas Sarkozy, l'ancienne députée des Yvelines vise désormais l'Élysée. Avec quel programme ?

Toute l'info sur

Valérie Pécresse, championne de la droite pour la présidentielle

Loi constitutionnelle sur l'immigration et armement des polices municipales

Sujets centraux au cours de la campagne pour l'investiture, l'immigration et la sécurité figurent dès les premières pages du programme de Valérie Pécresse. En matière d'immigration, la candidate de la droite souhaite proposer par référendum un projet de loi constitutionnelle. Celui-ci doit permettre de "mettre en place des quotas d'accueil par métier et par pays", qui seraient votés chaque année par le Parlement, ou encore de "supprimer le versement des prestations sociales" à certains étrangers "qui n'ont pas résidé cinq ans de manière régulière sur notre territoire".

Valérie Pécresse propose aussi de "suspendre la délivrance de nouveaux visas d'entrée aux ressortissants des pays qui refusent de délivrer des laissez-passer pour le retour de leurs ressortissants clandestins". Elle veut également "en finir avec le droit du sol automatique", en imposant une vérification de la maîtrise de la langue et du respect des valeurs de la République avant d'accorder la nationalité aux enfants nés en France de parents étrangers, mais aussi utiliser "la reconnaissance faciale à l'entrée des transports en commun" pour croiser ces données avec les fichiers anti-terroristes, ou encore "interdire le port du voile pour les accompagnatrices scolaires".

Lire aussi

Pour garantir la sécurité dans le pays, Valérie Pécresse plaide pour l'instauration de peines plancher "contre tous ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre", rendre obligatoire l'armement des polices municipales des communes de plus de 5000 habitants, et ouvrir des centres correctionnels fermés "pour en finir avec l'aménagement des courtes peines".

Augmentation des salaires, réformes des retraites et fin des 35 heures

Alors qu'elle accuse Emmanuel Macron de "cramer la caisse", Valérie Pécresse propose d'augmenter de 10% tous les salaires nets "jusqu'à 2,2 Smic". Pour ce faire, la candidate souhaite réduire les dépenses publiques en supprimant 200.000 postes de fonctionnaires, tout en en créant 50.000 dans les "trois missions prioritaires : protéger, éduquer et soigner". Valérie Pécresse promet aussi de lancer dès le printemps 2022 une réforme des retraites "simple et juste". Celle-ci prévoit notamment d'augmenter progressivement l'âge de départ à la retraite à 65 ans en 2030.

En outre, l'ancienne ministre du Budget veut "mettre fin aux 35 heures" pour les remplacer par des accords de branches ou d'entreprises, réformer le tarif régulé des prix de l'énergie, créer une "prime à la natalité" pour tous les parents ayant un premier enfant, ou encore "faciliter la transmission de patrimoine" en défiscalisant, une fois tous les six ans, jusqu'à 100.000 euros de dons entre les jeunes et les parents ou leurs grands-parents.

25.000 soignants en plus à l'hôpital

Parmi les 50.000 postes de fonctionnaires créés, la moitié concernerait l'hôpital. Valérie Pécresse promet de recruter "25.000 soignants supplémentaires en cinq ans à l'hôpital public", tout en "débureaucratisant" le fonctionnement de ces établissements. La candidate LR veut aussi que les jeunes médecins terminent leurs études dans des endroits qui en manquent, en les incitant grâce à "une dotation 'lutte contre la désertification médicale'".

Examen d'entrée au collège

Valérie Pécresse veut mettre en place une "école des fondamentaux". Pour cela, l'ancienne députée des Yvelines propose d'augmenter de deux heures par semaine l'enseignement du français en primaire, et d'une heure les mathématiques. Avant l'entrée au collège, un examen d'entrée serait instauré "pour vérifier que les enfants maîtrisent la lecture, l'écriture et le calcul".

L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui a réalisé la réforme de l'autonomie des universités sous Nicolas Sarkozy, veut lancer "l'étape deux" pour "renforcer la qualité de nos enseignements". Elle entend aussi totalement "exonérer de charges patronales" les entreprises de moins de dix salariés "qui prennent un jeune en apprentissage".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.