Présidentielle 2022 : Alexis Corbière dénonce une "zemmourisation" de l'élection

Présidentielle 2022 : Alexis Corbière dénonce une "zemmourisation" de l'élection

INTERVIEW - Invité de Jean-Michel Apathie sur LCI, ce lundi 25 octobre, Alexis Corbière, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, a critiqué la bulle médiatique autour d'Eric Zemmour. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a dénoncé "une Zemmourisation de la présidentielle".

"J'affirme aujourd'hui que vous avez une Zemmourisation du débat médiatique." Depuis septembre, Éric Zemmour est passé de 5 à près de 17% d'intentions de vote dans certains sondages. Un nouveau baromètre Ipsos pour Le Monde, le Cevipof et la Fondation Jean-Jaurès, dévoilé vendredi 22 octobre, place le polémiste en capacité de se qualifier au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron. Ces sondages "fabriquent un paysage intellectuel", juge Alexis Corbière, estimant qu'ils "ont un impact" et, de fait, favorise l'émergence de l'essayiste. "On a fait toute la rentrée sur ce personnage", dénonce-t-il. 

Toute l'info sur

L'interview Politique

"À tel point que le Syndicat national des journalistes, réuni ce week-end, a adopté une motion qui dit que (...) jamais aucun candidat, je paraphrase à peine le communiqué, n'a connu un tel accompagnement médiatique. Le principal syndicat des journalistes dit qu'il y a 'une Zemmourisation de la présidentielle'", explique le député La France insoumise de la Seine-Saint-Denis, invité de Jean-Michel Apathie sur LCI, lundi 25 octobre, citant la résolution de la SNJ votée à l'unanimité. "Je dis que cet effet de mode, de nous parler tous les deux jours, de sa dernière sottise, même quand il ne dit rien, est inquiétant."

Dans les quartiers chics, le Lepenisme se portait mal, mais le Zemmourisme se porte bien- Alexis Corbière, député LFI de la Seine-Saint-Denis

Pour Alexis Corbière, Eric Zemmour "sert à organiser la division". "C'est un type arrogant, assez aisé, qui méprise les quartiers populaires. Le vrai grand remplacement, c'est celui qu'est en train de faire Monsieur Zemmour, c'est-à-dire remplacer la question sociale par la question identitaire", attaque le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. "Il sert à organiser la controverse au sein des milieux populaires pour ne pas qu'ensemble, quel que soit l'endroit où l'on est né, quelles que soient nos convictions spirituelles, nous puissions améliorer nos services publics, partager les richesses et sauver la planète. Il ne veut pas de ça."

Lire aussi

"Moi, j'aime la France et je ne veux pas d'un type comme lui qui vienne m'expliquer que le maréchal Pétain a sauvé les juifs, qu'Alfred Dreyfus était peut-être véritablement coupable... On pourrait continuer la liste de toutes les horreurs, de toutes les cochonneries qu'il raconte. (...) Il veut pervertir l'histoire de France", accuse Alexis Corbière. "Je ne veux pas de cet homme parce que je ne veux pas que mes enfants apprenne l'histoire de l'extrême droite." "Ce qui m'inquiète, c'est l'effet de mode", répète-t-il, pointant "les Michel Onfray, les Eric Naulleau (...) qui ne cessent de dire qu'ils vont peut-être voter Eric Zemmour." 

"Dans les quartiers chics, chez ces gens assez aisés, le Lepenisme se portait mal, mais le Zemmourisme se porte bien", conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'insuffisance de la vaccination et du dépistage est un "cocktail toxique", selon l'OMS

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.