Présidentielle 2022 : "Je me prépare et je serai au rendez-vous", déclare Michel Barnier sur LCI

Présidentielle 2022 : "Je me prépare et je serai au rendez-vous", déclare Michel Barnier sur LCI

POLITIQUE - Invité de la matinale de LCI ce mardi matin, Michel Barnier (LR), s'est dit officiellement de retour sur la scène politique française. Il se "prépare" pour 2022 et est déterminé à rassembler sa famille politique.

"Cette perspective ne me fait pas peur, je me prépare et je serai au rendez-vous." Interrogé par Jean-Michel Aphatie sur sa capacité à présider un jour la France, Michel Barnier a clarifié ses intentions. Président du conseil général de Savoie, sénateur, député, ministre, puis négociateur du Brexit pendant quatre ans, Michel Barnier a affirmé sa volonté d'"être utile" et de "remettre les gens ensemble plutôt que dos à dos comme c'est le cas aujourd'hui."

Toute l'info sur

L'interview Politique

Au détour d'une métaphore filée sur le sport et d'une allusion à son expérience d'organisateurs des Jeux Olympiques de 1992, Michel Barnier n'a pas écarté la possibilité de conduire la droite pour les élections présidentielles de 2022. "Dans ma famille politique, il y a beaucoup de talents, la question, c'est qu'est-ce que vous faites de tous ces talents ? Une équipe de France, dont la France a besoin. Et après il faut un chef d'équipe. Notre problème, c'est que nous n'arrivons pas à faire de ces talents, une force collective, donc il faut du temps pour se retrouver, parler, se respecter, et moi je vais travailler à ce travail collectif."

Interrogé sur l'incapacité de la droite à se fédérer, Michel Barnier s'est dit "conscient de la difficulté dans laquelle" est son parti. "Nous ne sommes pas complètement remis, nous sommes en convalescence depuis l'échec de 2017", a-t-il développé, précisant encore une fois que l'enjeu principal pour le parti était de trouver "un chef d'équipe." L'ancien négociateur du Brexit a donc affirmé qu'il verrait le moment venu avant de conclure sa métaphore, "je suis montagnard, j'ai l'habitude de mettre un pas devant l'autre en regardant le sommet." 

Lire aussi

Michel Barnier a par ailleurs exprimé son désaccord avec le n°2 de LR, Guillaume Peltier sur LCI, qui a notamment rejeté le "front républicain" face au RN et souhaité "à titre personnel" le retrait du soutien du parti au président de la Région Paca, Renaud Muselier. "Je ne partage pas cette ligne et je regrette qu'il se soit exprimé à titre personnel malgré ses responsabilités." À ce titre, l'homme politique a mis en garde contre la menace du Rassemblement national si la droite "n'est pas capable de proposer quelque chose de crédible." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.