Présidentielle 2022 : la majorité invitée à vanter le bilan du quinquennat d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Jean Castex, le 17 novembre 2020.

EN CAMPAGNE - A sept mois du premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Jean Castex encouragent les parlementaires de la majorité et les ministres à aller à la rencontre des Français pour défendre leur bilan.

C’est un secret de polichinelle. Oui, Emmanuel Macron devrait être candidat à sa succession au printemps prochain. Mais d’ici à sa déclaration de candidature officielle – qui devrait être tardive, pour montrer qu’il poursuit son action jusqu’au bout de son quinquennat – le président de la République va exhorter ses ministres à aller à la rencontre des Français pour vanter leur bilan. Le Premier ministre Jean Castex a fait de même ce mardi devant les parlementaires de la majorité.

"L’heure n’est pas encore au bilan, mais nous devons déjà ensemble nous préparer avec fierté et conviction à aller devant les Français pour leur dire ce que cette majorité aura fait pour eux et pour notre pays", a déclaré le chef du gouvernement en clôture des journées parlementaires du mouvement présidentiel. "Non seulement nous n’avons pas à rougir, mais nous pouvons être fiers d’être Français et de vivre en France. Soyez en fiers, mais dans l’humilité", a ajouté Jean Castex.

Toute l'info sur

Election présidentielle 2022

Le chef de l’État devrait tenir le même discours à ses ministres ce mercredi, à l’occasion d’un séminaire gouvernemental pour lequel il a été demandé à chaque membre du gouvernement de faire des propositions de réformes à mener d’ici la fin de son mandat. "Le Président dira aux ministres ‘allez sur le terrain, expliquez, soyez concrets, regardez d’où on vient et où on en est… Nous avons traversé 16 mois de Covid et pourtant les chiffres du tourisme, de la restauration, de la vaccination sont bons", a indiqué un conseiller du Président à LCI. "Il leur dira de s’appuyer sur les choses qui vont, qui marchent", et de s’assurer de "l’exécution sur le terrain" du plan de relance ou de textes comme le projet de loi "climat et résilience". 

Lire aussi

Un million de tracts distribués ce week-end

Le chef du mouvement La République en marche est également prêt à défendre le bilan en vue de 2022. "Nous devons assumer le fait d’être en campagne. Que septembre soit consacré à la défense du bilan", a estimé Stanislas Guerini. Pour cela, le parti va imprimer à un million d’exemplaires et distribuer à partir de ce week-end des tracts vantant les actions d'Emmanuel Macron ces cinq dernières années. Un site internet a également été mis en ligne, 5ansdeplus.fr.

Mais alors que les bons sondages et la cacophonie qui règne actuellement dans les partis d'opposition occupés à désigner leurs candidats donnent confiance aux membres de la majorité, certains poids lourds préviennent : "Il faut faire attention à ce que la sérénité ne soit pas synonyme de trop de certitudes. Rien n’est écrit. Personne ne peut dire que l’élection présidentielle est jouée".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : les ambassadeurs en Australie et aux États-Unis reçus ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre d'hospitalisations en baisse de 11% sur une semaine

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.