Eric Ciotti veut déplacer l'ambassade de France en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem

Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti à l'Assemblée nationale

DIPLOMATIE - Le député des Alpes-Maritimes candidat à la primaire de la droite et du centre, demande à la France de "reconnaître Jérusalem comme la capitale unifiée de l'État d'Israël" et d'y transférer son ambassade.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre joue à fond sa carte pour se différencier de ses concurrents. Ce mardi sur franceinfo, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, le plus à droite des cinq personnalités en lice pour l'investiture LR à la présidentielle, a proposé de revenir sur la politique étrangère de la France en Israël. Il a formulé une proposition à Jean-Yves Le Drian : "Reconnaître Jérusalem comme la capitale unifiée de l’État d’Israël et faire en sorte que l’ambassade de France qui est aujourd'hui à Tel-Aviv soit déplacée à Jérusalem, comme les États-Unis l’ont fait. Donald Trump l’a fait, je note que Biden n’a pas modifié cette position", a-t-il déclaré.

En décembre 2017, Donald Trump avait reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël et transféré l’ambassade américaine de Tel-Aviv dans la ville sainte au mois de mai suivant. S'il a estimé que ce transfert n'aurait jamais dû avoir lieu, Joe Biden avait annoncé pendant la campagne présidentielle qu'il ne reviendrait pas sur cette décision. 

En revanche, la France continue de se dire "l’amie des Israéliens et des Palestiniens" et de promouvoir une solution à deux États "avec Jérusalem comme capitale de ces deux États". "La France ne reconnaît aucune souveraineté sur Jérusalem. C’est dans cet esprit que le Président de la République a déclaré ne pas approuver la décision du Président américain de transférer l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem", peut-on lire sur le site du Quai d'Orsay.

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Une position très minoritaire

En 2017, même le Front national avait fustigé la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la seule capitale d'Israël. "Cela ne met pas un coup d'arrêt (au processus de paix) mais cela complique les choses. Et la position d'un président d'un grand État comme les États-Unis ce n'est pas de compliquer les choses, c'est d'essayer de les apaiser. C'est pourquoi je trouve que Donald Trump est maladroit", avait déclaré le porte-parole du Front national Sébastien Chenu, rappelant que le parti de Marine Le Pen défendait "un statut particulier pour Jérusalem sous protection internationale avec la reconnaissance des États".

Lire aussi

Eric Ciotti estime au contraire que la politique internationale menée depuis des années dans cette région n'a donné aucun résultat. "La situation s’est plutôt dégradée et depuis que les États-Unis ont fait ce choix courageux, ça a plutôt débloqué les choses, y compris avec les relations entre les pays arabes et Israël", a-t-il estimé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Covid-19 : la mortalité liée au virus aux États-Unis cette année remet-elle en cause la vaccination ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.