Présidentielle 2022 : le patron du PS, Olivier Faure, a déjà choisi Anne Hidalgo

Anne Hidalgo, entourée de Yannick Jadot, Benoît Hamon et Olivier Faure après la réunion de la gauche, le 17 avril 2021.

GAUCHE - Le Premier secrétaire du PS Olivier Faure a "proposé" jeudi, sur France 2, la candidature d'Anne Hidalgo pour unir la gauche à l'élection présidentielle. Une accélération alors que les ambitions se précisent à gauche et que la perspective d'une primaire semble loin.

 Incapable de s'unir à ce jour, la gauche avance en ordre (très) dispersé vers la présidentielle. En témoigne la prise de position du patron du PS, Olivier Faure, jeudi sur France 2. Ce dernier a "proposé" la candidature de la maire de Paris, Anne Hidalgo, la jugeant la plus à même de porter un projet commun. 

"J’ai une candidate à vous proposer, c’est Anne Hidalgo", a lâché le Premier secrétaire du PS. "Elle a montré par sa rigueur, par la façon dont elle exerce le pouvoir, la façon dont elle gère la plus grande ville de France, elle a fait la démonstration qu’elle pouvait être celle-là. Le temps des femmes est venu."

On ignore pour l'heure à qui le patron du PS a proposé cette candidature, Olivier Faure ayant rejeté au mois de décembre dernier l'hypothèse d'une primaire commune de la gauche et les socialistes devant encore plancher, cet été, sur leur projet. Fin 2020, il avait déjà estimé qu'Anne Hidalgo ferait "une excellente candidate" pour 2022. 

"Olivier Faure a changé d'avis sur la présidentielle, il choisit Anne Hidalgo", a réagi l'ancien ministre et maire PS du Mans Stéphane Le Foll, faisant référence aux prises de position passées du patron du PS en faveur d'une candidature commune. "Tout est donc décidé par le Premier secrétaire et il n'y a plus de débat interne."

Toute l'info sur

Jean-Luc Mélenchon, un dérapage complotiste ?

Lire aussi

Accélération des ambitions

Cette prise de position intervient alors que les forces de gauche, qui s'étaient réunies en avril pour tenter de trouver un terrain commun, se déchirent, après avoir été incapables de s'unir aux élections régionales - sauf dans les Hauts-de-France. 

Surtout, elle intervient après les polémiques suscitées par Jean-Luc Mélenchon, mis au banc par plusieurs leaders de gauche pour ses propos jugés "complotistes". "Ce qu'il dit, c'est inacceptable, parce que la gauche ça n'a jamais été ni le populisme, ni le complotisme", a d'ailleurs tancé Olivier Faure à son propos, jeudi sur France 2. "Nous devons revenir à ce que sont nos fondamentaux, c'est-à-dire la volonté d'émancipation de la population, d'amener les gens à la vérité et la vérité ça n'est pas la post-vérité."

L'autre motif possible de cette accélération subite, c'est le retour d'Arnaud Montebourg dans l'arène des présidentiables. L'ancien ministre, qui se positionne déjà depuis plusieurs mois, vient de faire un pas supplémentaire, même s'il reconnaît pour l'heure n'avoir pas les capacités financières pour mener campagne. "Si le pays est en train de basculer dans les bras de la famille Le Pen, si je peux faire quelque chose, je le ferais", a assuré le défenseur du "made in France", jeudi soir sur LCI. 

Les candidatures à gauche sont d'ores et déjà nombreuses, et s'avancent de façon particulièrement chaotique vers l'échéance présidentielle. Outre Anne Hidalgo, qui n'a pas confirmé pour l'heure ses intentions, et Arnaud Montebourg, certains se sont clairement positionnés, comme l'écologiste Yannick Jadot et le communiste Fabien Roussel, et d'autres avancent leurs pions, comme le maire écolo de Grenoble Eric Piolle. Aucun, jusqu'ici, ne s'est imposé naturellement à des forces politiques traversées par des clivages de fond. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.