Présidentielle 2022 : Olivier Faure (PS) plaide pour une candidature unique à gauche

Présidentielle 2022 : Olivier Faure (PS) plaide pour une candidature unique à gauche
Politique

ALLIANCES - Dans une interview au JDD, le premier secrétaire du PS Olivier Faure plaide pour un rassemblement de la gauche en 2022, en vue d'une candidature unique autour d'un "bloc social, écologique, démocratique, féministe et européen".

Point de salut sans alliance. Dans une interview accordée au JDD, le premier secrétaire du PS Olivier Faure appelle la gauche à s'unir en vue de l'élection présidentielle de 2022, "la seule équation gagnante" à ses yeux compte tenu de la situation politique actuelle. 

Olivier Faure, candidat à sa propre succession lors d'un congrès du PS qu'il souhaite à la mi-décembre pour "achever le travail de refondation" au sein de son mouvement, lance un appel dans le JDD à ses camarades ainsi qu'aux autres forces de gauche. "Maintenant, le temps est venu de la réaffirmation de notre identité, articulée au nécessaire rassemblement des forces de la gauche et de l’écologie", estime-t-il. "Nous voulons aller vers une coalition de projet dès aujourd’hui pour rendre possible une candidature unique en 2022."

Lire aussi

Des forces de gauche éparpillées

Pour Olivier Faure, le rassemblement "n'est pas la reddition ou la dilution". "Ce n’est pas l’ingestion puis la digestion d’un parti par un autre. C’est la capacité à négocier un contrat où chacun est respecté pour ce qu’il apporte et où des objectifs communs clairs sont fixés", a-t-il expliqué. Interrogé sur la possibilité pour le PS de soutenir un candidat écologiste en 2022, le patron du PS a insisté sur le besoin de définir d'abord "un projet commun" pour ensuite "choisir celui ou celle qui est le ou la meilleure pour l’incarner". "À chacune et à chacun de se montrer capable d'incarner ce bloc social, écologique, démocratique, féministe, et européen", a-t-il estimé. 

Lors des élections municipales, des listes d'union donnant le leadership tantôt à EELV, tantôt au PS, tantôt à d'autres forces de gauche ont remporté de grandes villes comme Bordeaux et Marseille, laissant entrevoir à ces mouvements les possibilités ouvertes, lors des prochaines élections, par des accords. 

Pour autant, le scénario de l'unité à gauche semble encore bien loin. Si Jean-Luc Mélenchon semble disposé à discuter avec les autres forces politiques, il a prévu de se prononcer dès l'automne sur une éventuelle candidature à la présidentielle. Quant aux écologistes, forts de leurs résultats aux municipales, ils apparaissent partagés pour l'heure entre deux lignes et deux ambitions, celle de Yannick Jadot et celle d'Eric Piolle, partisan du rapprochement avec LFI. 

Sans compter les ambitions qui pourraient émerger au sein même du PS. "Qui est vraiment sorti renforcé des élections municipales ? Nous !", assurait à LCI, le 9 septembre, un cadre socialiste. "Personne n'est le candidat naturel, alors pourquoi pas nous ?" Les discussions s'annoncent longues à gauche d'ici 2022. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent