"Vous savez peut-être mieux que tous les autres" : l'échange tendu entre Emmanuel Macron et Xavier Bertrand au sujet d'Ascoval

"Vous savez peut-être mieux que tous les autres" : l'échange tendu entre Emmanuel Macron et Xavier Bertrand au sujet d'Ascoval

EN CAMPAGNE - En visite pour quatre jours dans les Hauts-de-France, Emmanuel Macron a eu un échange particulièrement tendu vendredi avec Xavier Bertrand, président de la région et candidat à l'investiture LR pour la présidentielle. Une passe d'armes au sujet de l'avenir de l'aciérie Ascoval.

Le doute est permis : est-ce le président de la République ou le futur candidat à l'élection présidentielle qui se déplace dans les Hauts-de-France ? Ce vendredi 19 novembre, Emmanuel Macron a entamé un circuit de quatre jours dans cette région, débuté par des déplacements dans les départements du Nord et de l'Aisne ; qui se poursuivra par un week-end dans la villa familiale du Touquet ; et se terminera lundi à Amiens, sa ville natale. 

Une première étape qui a été marquée par un échange particulièrement tendu avec Xavier Bertrand, le patron de la région et candidat à l'investiture LR pour l'élection présidentielle. L'échange portait sur l'avenir de l'aciérie Ascoval, dont Bercy a obtenu que le propriétaire allemand renonce à transférer une partie de son activité en Allemagne pour échapper à la hausse des coûts de l'électricité. Xavier Bertrand a demandé au chef de l'État d'obtenir un tarif préférentiel pour l'électricité, estimant que c'était "la seule solution". 

"Nous nous battons pour avoir les meilleurs tarifs", lui a répondu Emmanuel Macron, rétorquant aussi : "Vous savez peut-être mieux que tous les autres". "Le problème n'est pas de savoir qui de nous deux a raison, c'est qu'on avance. Prenez en compte le point de vue que je développe, je suis leur porte-parole", a insisté Xavier Bertrand. Un échange conclu ainsi par son interlocuteur : "Je suis un Président qui s'est battu pour l'industrie. C'est le long terme qui m'intéresse."

Toute l'info sur

Élection présidentielle 2022

Président en campagne ?

Certes, Emmanuel Macron est né dans cette région et y a des attaches. Mais si le Président-candidat tient à s'y rendre aussi longtemps, c'est pour montrer qu'il bénéficie lui aussi d'un ancrage local, et pour ne pas laisser le monopole de la proximité à deux de ses principaux adversaires en vue de la présidentielle qui lui font volontiers des procès en déconnexion : Xavier Bertrand, mais aussi Marine Le Pen, députée du Pas-de-Calais. 

Cette longue visite est précisément l'occasion pour le chef de l'Etat de vanter son bilan dans cette région. "Le Président se déplace dans une région qui concentre depuis des décennies des difficultés multiples, qu’il s’agisse de la désindustrialisation, de la jeunesse, de la santé ou encore des enjeux migratoires", a réagi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal dans des propos rapportés par Le Parisien. "Si certains veulent y voir des enjeux politiques, qu’ils se disent surtout que le Président de région peut remercier le Président Macron ! Sans son gouvernement, l’entreprise Arc n’aurait pas été sauvée, Ascoval n’aurait plus de perspective, les Bridgestone n’auraient aucune solution, il n’y aurait pas de mega-usine de batteries en cours d’implantation à Douai." 

Lire aussi

Une "ficelle un peu grosse" pour les proches de Bertrand

Chez les proches de Xavier Bertrand, qui a fait d'Emmanuel Macron son principal adversaire y compris dans la campagne pour le congrès LR, on critique le "fait de venir au moment où Xavier Bertrand est lancé dans une campagne présidentielle, et à la veille d’un scrutin interne important pour la droite". "La ficelle est effectivement un peu grosse", a indiqué au Parisien son adjoint en charge des transports.

Le 14 septembre dernier, Emmanuel Macron et Xavier Bertrand s'étaient déjà croisés à Roubaix. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy avait alors assuré au Président, faisant référence à l'élection présidentielle : "On aura un débat. Un vrai débat. Il va venir"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.