Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand tend la main à ses concurrents de droite, mais rien n'est réglé

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand tend la main à ses concurrents de droite, mais rien n'est réglé

CANDIDATURES - Xavier Bertrand a proposé vendredi à sa formation un pacte de "dialogue" et de "respect", tout en rejetant à nouveau le principe d'une primaire. Les sympathisants LR doivent trancher le 25 septembre à ce sujet.

À droite, tout le monde est d'accord pour s'unir derrière un candidat, mais chacun à sa propre solution pour y parvenir. Xavier Bertrand a tendu la main à ses concurrents vendredi, à l'occasion de la rentrée parlementaire des Républicains à Nîmes, tout en restant hostile au principe d'une primaire pour les départager. 

Jeudi soir, le président des Hauts-de-France et les autres prétendants de la droite, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Philippe Juvin, Eric Ciotti, s'affichaient ensemble à table pour montrer leur désir d'unité. 

Toute l'info sur

Election présidentielle 2022

Alors que l'hostilité de Xavier Bertrand à la primaire agace plus d'un responsable LR, ce dernier a manifestement voulu apaiser les choses en proposant un pacte "de dialogue et de respect". "Vous connaissez ma position pour la primaire. Je n'en changerai pas", a-t-il expliqué. "Je prends devant vous plusieurs engagements. Je sais pertinemment que j'ai le devoir de faire gagner, je n'ai pas le droit de faire perdre."

Un congrès pour en sortir ?

"Je n'imagine pas un seul instant remporter cette élection sans le soutien, sans l'aide de ma famille politique", a-t-il également affirmé sous les applaudissements, promettant que "LR sera la large majorité de (sa) majorité". 

Chacun à droite est convaincu, à l'instar de Xavier Bertrand, que "la droite sera rassemblée fin novembre, début décembre derrière un candidat". Sauf que, pour le moment, nulle ne sait de quelle façon les concurrents seront départagés. Le patron des Républicains, Christian Jacob, avait expliqué la veille que la procédure pour désigner le ou la candidate à la présidentielle serait soir un vote des militants et des sympathisants - une primaire semi-ouverte - soit un congrès avec le seul vote des militants. La question est donc de savoir si Xavier Bertrand pourrait accepter le principe d'un congrès. 

Lire aussi

Du reste, le calendrier actuel des Républicains pourrait accélérer les discussions. Les militants LR sont en effet appelés à se prononcer le 25 septembre sur la procédure qu'ils souhaitent pour désigner leur champion. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Guadeloupe : les autorités sanitaires déposent une dizaine de plaintes après des menaces de mort

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.