PRÉSIDENTIELLE : LE SPRINT FINAL - Répondez à notre instantané du jour

PRÉSIDENTIELLE : LE SPRINT FINAL - Répondez à notre instantané du jour
Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Répondez à votre question du jour : Pour le premier tour de la présidentielle, votre choix : Est déjà fait ? Se fera dans les jours qui viennent ? Se fera dans l'isoloir ? Résultat décrypté par Yves Calvi et ses spécialistes dans "24 heures en questions", diffusée en direct sur LCI (canal 26) dès 18h10.

 Hier, le combat pour la troisième place, si l'on s'en tient aux enquêtes d'opinion, se jouait entre Paris et Marseille. Au Vieux-Port, Jean-Luc Mélenchon, un rameau d'olivier à la boutonnière, s'est présenté comme "le candidat de la paix". Devant 70.000 personnes, selon l'organisation, le candidat de la France Insoumise, qui ne cesse de gagner des points dans les sondages, a affirmé "Ça s'étend, ça se serre : la victoire est à portée de nos efforts". Porte de Versailles, devant 20.000 personnes, François Fillon, lui, lance un appel aux électeurs de droite : "Je ne vous demande pas de m'aimer, je vous demande de me soutenir, parce qu'il en va de l'intérêt de la France. Il s'agit de choisir un président, et, à travers lui, le destin que nous voulons ouvrir à la France". 

Mélenchon / Fillon - La bataille pour la troisième place

Quant à Emmanuel Macron, auquel il est souvent reproché "d'être d'accord avec tout le monde", il commence à montrer les muscles. Hier sur France 3, en réplique au surnom que lui a donné François Fillon, à savoir "Emmanuel Hollande", il a appelé le candidat LR, "François Balkany". Alors jusqu'où ira Jean-Luc Mélenchon ? Existe-t-il un "vote caché" pour François Fillon ? Emmanuel Macron peut-il flancher ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter