Présidentielle, régionales... Pour Robert Ménard, "les choses ont changé" au RN, mais...

Présidentielle, régionales... Pour Robert Ménard, "les choses ont changé" au RN, mais...

ÉLECTIONS - Le maire de Béziers se dit "prudent" sur la capacité du Rassemblement national à gagner "seul" des régions. Il juge aussi que Marine Le Pen est la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron en 2022, même si son programme manque toujours de clarté.

Les échéances électorales approchent à grands pas et le Rassemblement national compte bien en profiter : d'une part, glaner quelques régions, lui qui n'en dirige aucune actuellement ; d'autre part, remplacer Emmanuel Macron par Marine Le Pen à l'Élysée. Deux objectifs à la portée de la formation d'extrême droite, a jugé Robert Ménard, ce mercredi 13 mai au micro de LCI. Un constat que le maire de Béziers n'a, néanmoins, pas manqué de nuancer.

Toute l'info sur

L'interview Politique

Le RN peut-il, seul, gagner des régions ? "Je suis prudent", a répondu l'intéressé, rappelant l'exemple de Marion Maréchal qui, en 2015, avait glané 41,9% des voix au premier tour, avant d'être battue par Christian Estrosi au second tour. "Je pense qu'il y a encore aujourd'hui un front républicain qui se mettra en place", a ajouté Robert Ménard, croyant toutefois constater que "les choses ont changé".

Marine Le Pen, elle, adopte des "prises de position plus réalistes, par exemple sur la dette", a aussi jugé l'élu héraultais. "Sur l'euro, elle a changé. Je rappelle qu'à un moment, le Rassemblement national souhaitait non seulement sortir de l'euro, mais aussi de l'Europe tout court. (...) Aujourd'hui elle ne le dit plus"

Lire aussi

Dès lors, la patronne de la formation politique "s'améliore, évolue". Elle est même "la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron", croit analyser Robert Ménard, qui "souhaite [la] victoire" de la députée du Pas-de-Calais à l'élection présidentielle en 2022. "Je pense que ce sera difficile, [mais] c'est jouable." Il reste néanmoins à Marine Le Pen à opérer "un travail d'éclaircissement sur un certain nombre de points." Et l'édile de Béziers de citer, pêle-mêle, "le terrain économique, le terrain social", et notamment "un discours un peu cégétiste"

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 28 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - "Rien n'est gagné" : Emmanuel Macron appelle à se faire vacciner

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

REVIVEZ - France-Allemagne (1-0) : solides, les Bleus soignent leur entrée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.