Emmanuel Macron aux électeurs du FN : "Vous suivez un parti qui vous ment"

PRÉSIDENTIELLE - Avant un grand meeting à Lille ce samedi, Emmanuel Macron s'est rendu sur les terres de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont.

En sillonnant le bassin minier du Pas-de-Calais, Emmanuel Macron ne pouvait trouver meilleur symbole pour affirmer son opposition au Front National. Dans cette région durement éprouvée par les crises industrielles, où les scores du FN sont parmi les plus hauts du pays, le candidat de "En Marche"! a défendu son programme. "Ce projet progressiste est avant tout un rempart à un parti qui porte la haine, l'exclusion et le repli, que ce soit sur internet ou sur le terrain, pour attiser les peurs, les utiliser et diviser la société", a-t-il déclaré à Nœux-les-Mines, une cité minière en cours de rénovation. Lors d'une déclaration aux médias, il s'est ensuite adressé directement aux électeurs du FN. "Vous suivez un parti qui vous ment. Le FN du nord veut sortir de l'euro, le FN du sud veut y rester. Le FN du nord est laïque et donne des leçons. Le FN du sud est un parti ultra-catholique et conservateur",a dénoncé Emmanuel Macron tout en indiquant qu'il respectait tout ceux qui votaient pour le Front national.

Replacer la région au cœur de la France et de l'Europe

Pour l'ancien ministre de l’Économie, le vote FN est "l’expression d'une colère et d'une impatience". Afin de "réaccrocher" ces territoires paupérisés, il faut "rebâtir sur deux axes, l'école et l'économie", a détaillé Emmanuel Macron, qui a reçu un accueil chaleureux des habitants de cette cité minière, au pied d'un terril où une piste de ski a été aménagée. "Il faut investir dans les petites classes dans ces Zones d'éducation prioritaires. Ce sont 12.000 classes que l'on doit faire (par) cet effort différencié", a-t-il estimé.

Loin du protectionnisme prôné par Marine Le Pen, Emmanuel Macron a estimé que la région, située "au coeur de l'Europe", ne pouvait "vivre en dehors de la mondialisation". Dans cet ancien bassin minier, frappé de plein fouet par l'effondrement du textile et de la sidérurgie, l'ancien ministre de l'Economie a plaidé pour un retour "de ces territoires dans les économies métropolitaine".  Il a mentionné le projet de RER entre Lens et Lille, deux villes distantes d'une trentaine de kilomètres.  

Emmanuel Macron vient dans le Pas-de-Calais comme certains vont au safari.Steeve Briois

Emmanuel Macron s'est également rendu à Hénin-Beaumont, l'une des onze villes tenues par le FN en France, et fief de Marine Le Pen. Le candidat à la présidentielle a remis des médailles du travail à des salariés d'un grossiste alimentaire.


Le maire de la ville Steeve Briois, fidèle de Marine Le Pen, a qualifié de "blague douteuse" la visite d'Emmanuel Macron. "La vérité est qu’Emmanuel Macron vient dans le Pas-de-Calais comme certains vont au safari, avec pour seul but de revenir avec de belles photos (...)", a-t-il déclaré dans un communiqué. 

En vidéo

Hellemmes Macron "veut diviser par deux le nombre d'élèves par classe" pour les CP et les CE1

Sur les terres de Marine Le Pen, Emmanuel Macron n'en a pas pour autant oublié François Fillon.  "Je ne suis pas un Premier ministre qui a gouverné pendant cinq ans il y a quelques années et qui d'un seul coup découvre qu'il fallait faire la France différemment en se présentant à une élection", a-t-il lâché à l'encontre du candidat de la droite. 

En vidéo

Emmanuel Macron sur les terres du FN

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter